Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

 
Notre plate-forme réunit une centaine de professionnels, ils y partagent de nombreux conseils et informations utiles dans un contexte quotidien.

Vous pouvez avoir accès à l’entièreté de nos contenus ainsi qu’aux services proposés via abonnements.

La newsletter ainsi que la lecture des 7 derniers articles parus sont gratuites.

Abonnez-Vous

A A A

SECUNEWS

Dans un premier article, nous avons passé en revue les facteurs de vulnérabilité à la violence sexuelle propres aux enfants handicapés et gravement perturbés en raison même de leur handicap et de leur prise en charge quotidienne. Dans le présent, nous allons analyser les variables qui facilitent la maltraitance à leur égard tant au sein de leur foyer qu’entre les murs des institutions spécialisées qui les accueillent.

C’est au début des années 1990 que sont apparus les premiers crimeware, ou encore attack toolkits. De quoi s’agit-il ? Tout "simplement" de logiciels, qui ont pour noms MPack, Neosploit, ZeuS, Nukesploit P4ck ou Phoenix, et qui constituent des kits d’attaque clé en mains.

Pour le conducteur d’une voiture, comprendre la réglementation sur la vitesse demande un minimum d’application, car différents paramètres se superposent souvent pour déterminer la vitesse à ne pas dépasser.

Espace public où les navetteurs, les touristes mais aussi les SDF se rencontrent ou s’évitent, les gares sont-elles le théâtre d’une criminalité en augmentation et suscitent-elles un sentiment justifié d’insécurité ? Les données statistiques policières de 2009 indiquent qu’il y a eu 9.208 infractions dans les gares belges et le métro bruxellois, soit 3% à 4% de la délinquance totale enregistrée sur le plan des transports publics.

Quel que soit son sexe, son âge et son origine, aucun enfant n’est jamais totalement à l’abri des violences sexuelles. Néanmoins, certains y sont plus exposés que d’autres du fait de leur état de santé physique ou mental, de leur situation familiale, de leur cadre de vie, etc.

Aux États-Unis, en application du 10e amendement de la Constitution, le système policier est déterminé par la structure politique et géographique de l’État. Les États-Unis disposent ainsi d’une structure organisationnelle policière fortement décentralisée, en principe répartie en quatre catégories : polices locales, polices des comtés, polices d’État et services fédéraux. Le système policier américain est à ce point fragmenté qu’il n’existe quasi aucune homogénéité quant aux titres, rangs, insignes, recrutement, formation et traitement.

Dans nos articles précédents, nous avons évoqué le contexte (voir référence) et les objectifs du projet TADAM, un projet de traitement assisté par diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique), ainsi que les expériences étrangères qui nous ont servi d’exemples. Venons-en maintenant à la manière dont ce projet va comparer ce nouveau traitement avec les traitements existants par méthadone.

ibz logoFR BANNER RIGHT 2Gouv CPompiers bottomlogo FBPSU FR 250