Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Victimes

Les problématiques visant spécifiquement les victimes et leurs proches : l’aide disponible, les premières réactions efficaces, le suivi, etc.

  • Les auteurs qui préméditent l'arrachage d'un sac à main peuvent être à pied ou motorisés, surgir derrière vous ou, au contraire, vous croiser dans la rue : vous serez dans la plupart des cas, surprise par le caractère brusque de l’agression. Comment réagir ?

  • Vous êtes en présence d’une intoxication médicamenteuse ou toxique ? Vous constatez une utilisation inadéquate d’un médicament, comment bien réagir dans l’urgence ? Il est utile de rappeler ce qu’il faut surveiller en attendant l’arrivée du SMUR ou de l’ambulance en fonction du type d’intoxication.

  • Le fait d’être brusquement agressée par un ou plusieurs auteurs qui veulent arracher votre sac à main, est une expérience fort traumatisante pour la femme qui en a été victime. Quelles précautions faut-il prendre pour ne pas offrir des opportunités aux agresseurs potentiels ?

  • Vous estimez être victime de harcèlement au travail, que pouvez-vous faire ? A qui s’adresser ? Quelles sont les procédures prévues, une démarche informelle est-elle possible ? Comment êtes-vous protégé ?

  • Lors d’un grave accident de roulage, d’un incendie ou d’actes de violences, vous pourriez, dans l'attente des secours, secourir des victimes en état de choc, voire inconscientes. Comment reconnaître un état de choc ? Quels gestes efficaces poser si une personne ne réagit plus ?

  • Dans la plupart des cas de violences entre partenaires, on se trouve confronté à une escalade. Réagir sans tarder est indispensable pour éviter qu’un drame ne se produise. Vous êtes un proche de la victime : que lui conseiller concrètement ?

  • Soyez vigilant lorsque vous vous déplacez dans des espaces publics ou dans un transport en commun, entouré d’une foule dense, les pickpockets y sont en effet particulièrement actifs et bien organisés. Ils opèrent souvent en groupe et il peut aussi s’agir de mineurs très jeunes mais déjà très expérimentés.

  • Photos détournées, insultes proférées, menaces susurrées, un certain nombre de jeunes avouent être victimes de harcèlement à travers l’Internet. Vidéos volées, messages postés, cybergroupes créés, cette violence se voit démultipliée et propagée indéfiniment par les nouveaux médias. Que faire ?

  • Cyberharcèlement, harcèlements par téléphone ou sms, harcèlement scolaire …, tous les faits de harcèlement au sens large sont régulièrement instruits par les juges d’instruction et tranchés par les tribunaux correctionnels. De quels comportements s’agit-il ? Et quelles peines sont prévues ?

  • Le manque d’indices, de preuves ou la confidentialité des informations sont des obstacles auxquels sont régulièrement confrontés les différents acteurs de terrain. Quelles solutions existantes peuvent pallier ces écueils et comment dépister plus efficacement les maltraitances envers les seniors ?

  • Beaucoup de parents sont confrontés à la négligence de leur ex-conjoint ou ex-partenaire dans le paiement des pensions alimentaires auxquelles il ou elle a été condamné(e). Pourtant il s’agit bel et bien d’une infraction pénale. Comment déposer plainte et récupérer les sommes dues ?

  • Conseiller à un enfant d'être prudent si un inconnu l'aborde et lui donner des exemples concrets, est-ce suffisant ? Certainement pas. Face à la tentation ou la menace, le jeune enfant risque d’oublier les consignes enseignées. Des exercices pratiques sont nécessaires, mais par qui et comment ?

  • Quelles sont les motivations d’une libération conditionnelle, qui décide de l’octroyer et dans quelles conditions ? Le focus médiatique sur certaines libérations anticipées (Michèle Martin, Michel Lelièvre) ou les cas de récidive lors d'une libération conditionnelle nous rappellent les défis d’une politique pénale et pénitentiaire efficace.

  • Les mouvements sectaires revêtent différentes formes et leurs objectifs annoncés peuvent être des plus variés. Mais il existe des constantes dont notamment la manipulation et la volonté de maintenir sous contrôle les individus, qui justifient le caractère dangereux des sectes. Comment reconnaître une secte ?

  • L’intrusion du domicile provoque presque toujours un choc émotionnel, voire engendre un syndrome psycho-traumatique, en particulier si les victimes ont vu les malfaiteurs et si le vol s’est accompagné de violences. Pourquoi un cambriolage génère-t-il un tel choc émotionnel ?

  • Comment l'enfant doit-il réagir s'il se sent menacé par un adulte qu'il ne connaît pas ? Quels conseils précis et réalistes peut-on lui donner ? Après les explications aux enfants pour écarter le risque d’être victimes de pédoprédateurs, nous proposons des consignes spécifiques à suivre lorsqu’ils sont en situation de danger.

  • Les interventions liées à la maladie mentale sont nombreuses et, dans les cas graves, une hospitalisation sous contrainte ou Mise En Observation (MEO) s’avère indispensable. A Bruxelles, vu l'importance de la demande en MEO urgente, la police ou un médecin peut proposer au procureur du Roi une procédure préalable, la ligne Nixon.

  • Ces dernières années, le nombre de personnes sans logement n’a cessé d’augmenter en Belgique et nous sommes nombreux à constater la présence de personnes sans-abri en rue. Ces personnes sont-elles effectivement aidées ? Existe-t-il des services spécialisés ?  Comment interviennent-ils ?

  • Il est extrêmement difficile pour un proche ou un parent alcoolique de prendre conscience de sa maladie. Le fait même d’énoncer clairement le problème l’oblige à reconnaitre son incapacité à gérer sa consommation et donc à afficher sa faiblesse. Un aveu engendre en outre la peur d’être jugé ou de perdre la garde de ses enfants.

  • Très actif depuis plusieurs années, le « Microsoft Scam » fait encore chaque jour des victimes belges, leur préjudice pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros. Cette arnaque en ligne revêt la forme d’un support technique indispensable pour sécuriser un ordinateur. Quel en est le mode opératoire et comment éviter de se faire piéger ?