Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Home

Les articles ayant pour objet la sécurité de son habitat (risques incendie, prévention vols, etc.) ainsi que le domaine du home-control/domotique.

  • Quand un dégagement de fumée d’une habitation est repéré par la police, peut-elle y entrer sans mandat et en l'absence de l'occupant des lieux ? Les canalisations d’eau ont cédé à cause du gel, dans la cave d’une maison, les policiers peuvent-ils y pénétrer d’office afin de fermer l’alimentation ? 

  • Les animaux exotiques tels que les perruches et les reptiles sont de plus en plus répandus dans les foyers, posant la question de leur bien-être et la sécurité du voisinage. En Wallonie et Région de Bruxelles-Capitale, un cadre légal prévoit les conditions de détention et parfois un permis d’environnement pour ces nouveaux animaux de compagnie.

  • En prétextant une offre de services ou un contrôle (compteurs d’eau, gaz, etc.), les auteurs de vol par ruse se faufilent dans le domicile puis parviennent à détourner l’attention et emporter de l’argent ou des objets de valeur. Comment réagir efficacement lorsqu'un inconnu, en uniforme ou non, insiste pour entrer et vous parler ?

  • Les fonctionnaires de police peuvent-ils intervenir dans un immeuble squatté, dans un lieu de culte, dans une chambre d’hôtel ? Oui, mais à condition de respecter le principe d’inviolabilité du domicile. Explications.

  • Le mode opératoire des vols par ruse est très diversifié : se présenter au domicile en tant que bénévole d'une association, demander à téléphoner, proposer ses services ou des produits à vendre, prétendre être un agent d'une société des eaux ou d'électricité voire un policier en train d'enquêter à la suite de vols dans le quartier, etc. 

  • La Constitution belge protège la vie privée et l’inviolabilité du domicile. Mais cette protection n’est pas absolue ! En effet, dans certaines circonstances, une perquisition ou une visite domiciliaire est autorisée mais uniquement si elle respecte les conditions prévues par la loi. Que vise la notion de domicile ?

  • Comment réduire effectivement le risque d’intrusion dans une habitation ? Cela implique-t-il un coût financier important ? La prévention a-t-elle un sens ? Les effractions ont un profond impact sur notre sentiment d’insécurité, il est donc logique de se poser de telles questions. Quelques pistes efficaces pour limiter le risque de cambriolage.

  • L'hiver et ses frimas nous poussent à utiliser de façon parfois intensive les moyens de chauffage. Ces appareils, sources importantes de chaleur et d'énergie, doivent attirer notre vigilance. Outre les dangers de brûlures et d'incendie, ils peuvent générer un gaz mortel : le monoxyde de carbone !

  • Les systèmes d’alarme placés à l’intérieur d’une habitation sont bien connus, les détecteurs de mouvement installés à l’extérieur sans doute moins. Quels types de détecteurs existent sur le marché ? Sont-ils efficaces lorsqu’ils sont reliés à un système d’alarme ? 

  • En fin d’année, il convient d’être attentif aux risques d’incendie de votre sapin et des décorations de Noël. Un sapin sec peut en effet s’enflammer en quelques secondes. Des conseils pour passer vos fêtes en toute sécurité, à la maison ou dans votre appartement.

  • Vous pouvez protéger efficacement votre habitation ou votre appartement en prenant des mesures simples, sans faire de frais ou très peu. Le conseiller en prévention vol de votre police locale ou de votre commune vous donnera des recommandations pratiques et objectives pour contrer les cambriolages.

  • Is het wettelijk toegelaten om een vuurwapen of een blank wapen thuis als versiering tentoon te stellen? De reglementering is verschillend als het gaat om vrij verkrijgbare of om vergunningsplichtige wapens. Voor deze laatste maakt de wet een onderscheid tussen jacht- en andere wapens.

  • Si vous souhaitez décorer une pièce de la maison d’une arme à feu ou d’une arme blanche, devez-vous solliciter un permis ou non ? En fait, la réglementation est différente selon qu’il s’agit d’armes en vente libre ou soumises à autorisation et pour ces dernières, la loi fait ici la distinction entre armes de chasse ou non.

  • La bonne indication des noms de rues et la visibilité des numéros de maisons est une nécessité. Ne fut-ce que pour de nombreux agents communaux, postiers, agents de police, pompiers et tous ceux qui œuvrent dans le cadre de l’aide médicale urgente. Toute négligence dans ce domaine peut en effet retarder l’intervention des services de secours.

  • Lorsqu’on vise à se protéger des intrusions, la porte de garage est souvent négligée, à tort bien évidemment. Elle permet en effet d’accéder discrètement au véhicule, à des vélos et à nombre d’objets ainsi que bien souvent au reste de l’habitation. Ce point faible peut-il être sécurisé et comment ?

  • Le gaz est utilisé comme combustible pour nos usages quotidiens. En respectant les normes imposées et quelques précautions, il ne représente pas de risques particuliers. Cependant, parfois, une négligence, un défaut technique ou des travaux mal gérés, le transforment en un tueur explosif !

  • Régulièrement, les particuliers et commerçants sont sollicités par des personnes qui collectent des fonds, pour des clubs sportifs ou à l’occasion d’étrennes, etc. Comment cette pratique est-elle encadrée sur le plan légal ? Des autorisations doivent-elles être obtenues au préalable ? Les communes peuvent-elles interdire le porte-à-porte à domicile ?

  • Est-il possible de réduire les risques de vols dans les habitations ? Quelles sont les bonnes habitudes à encourager à titre individuel et quelles actions peut-on organiser au sein d'un quartier pour prévenir les cambriolages résidentiels ? Les réponses avec 1 JOUR SANS !

  • Pour pénétrer dans une habitation, le cambrioleur s’attaque généralement aux portes et fenêtres du rez-de-chaussée. Il y a cependant d’autres accès auxquels on ne pense pas toujours, à savoir l’étage et les caves. Les caves constituent un endroit idéal pour le cambrioleur car il peut œuvrer sans être vu ni dérangé.

  • Il n’est pas facile pour les utilisateurs de protéger eux-mêmes leur système domotique. La complexité du système exige l’intervention d’un spécialiste. Dans un contexte où le concept de «smarthouse» devient de plus en plus accessible à tous, certaines mesures simples peuvent réduire les menaces d’une cyberattaque. Nous proposons ici une check-list

    ...