Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Trafics

Les trafics par les réseaux criminels organisés ou non : trafic de drogues, trafic et traite d'êtres humains, trafic d'armes, d'oeuvres d'art, etc. Egalement la lutte contre ces trafics : législations, ressources, coopération, etc.

  • L'expérience des administrations locales belges contre le crime organisé

    Les Pays-Bas et l’Italie possèdent déjà une solide expérience des pratiques administratives contre la criminalité organisée et la Commission européenne soutient en outre la méthodologie. Un premier bilan des initiatives prises par les pouvoirs locaux belges envers les réseaux mafieux.

  • Le secteur du car wash et la criminalité organisée, le 12 décembre à Namur

    La lutte contre la criminalité organisée dans le secteur des stations de lavage requiert une coordination étroite entre services judiciaires, policiers, administrations locales, régionales et fédérales. La matinée d’études du 12 décembre lui est spécifiquement consacrée.

  • Les bandes criminelles de motards en Belgique

    Le nombre de gangs de motards implantés sur notre territoire a fortement augmenté ces 20 dernières années. Les 1% comme on les appelle, sont à l’origine de nombreux troubles à l’ordre public ainsi que vecteurs d’une criminalité organisée entreprenante : drogues, trafic d’armes, prostitution, corruption, … Cadastre de ces Outlaw Motorcycle Gangs (OMCG) belges.

  • La lutte contre les bandes de motards criminelles en Europe

    La plupart des pays européens sont confrontés à la recrudescence du crime organisé et en particulier aux gangs de motards criminels (Outlaw MotorCycle Gangs) sur leur territoire : fin 2012, Europol estimait déjà le nombre de chapitres à plus de 700 en Europe. Une brève analyse du phénomène et de la nouvelle stratégie destinée à l’enrayer.

  • Union européenne : la traite des êtres humains est en constante évolution

    Les réseaux sociaux, les messages cryptés, l’abus des procédures d’asile et des législations du travail divergentes sont autant d’atouts pour les trafiquants d’êtres humains et leurs réseaux transnationaux très actifs d’exploitation sexuelle, de main d’œuvre, mendicité, trafic d’organes et d’enfants handicapés. Analysons le rapport de la Commission européenne.

  • Gangs de motards criminels : une expansion fulgurante

    Composées à l’origine d’anciens militaires, les premières bandes criminelles de motards sont apparues aux Etats-Unis après la seconde guerre mondiale. Hells Angels, Outlaws, Bandidos : ces hors-la-loi à moto se sont ensuite implantés en Europe dans les années 70. Retour sur la naissance des gangs de motards, phénomène touchant maintenant l’ensemble des cinq

    ...
  • Outlaw motorcycle gangs : leur organisation est leur ADN

    Hells Angels, Outlaws, Bandidos … qui sont ces motards hors la loi liés à la criminalité organisée ? Comment sont-ils structurés ? Quels sont leurs signes, leurs colors et leurs codes ? Mode d’emploi pour identifier et mieux comprendre ceux qu’on appelle les 1% dans le milieu des motards.

  • IOCTA 2018 : quelles sont les menaces cyber en Europe ?

    Europol a présenté fin 2018 son dernier rapport sur la cybercriminalité : l’usage de rançongiciels est en progrès, de même que l’emploi des techniques de cryptomining,l'acquisition illégale de données et les attaques par déni de service. L’emploi des chevaux de Troie est en recul, mais le volume de matériel pédophile en ligne augmente.

  • Exploitation sexuelle des mineurs : la filière nigériane

     

    En Europe Occidentale, le trafic des êtres humains, activité criminelle hautement enrichissante, est un défi majeur pour les services chargés de la répression du crime organisé. Les filières issues du Nigéria, très actives, bien organisées et opportunistes, parviennent à infiltrer et exploiter plusieurs milliers de victimes mineures d’année en

    ...
  • Ne pas être pris pour une «mule» : détecter l’arnaque à temps !

    A première vue authentiques et attractives, ces fausses annonces d’emploi pullulent sur internet. Une fois recrutée, la mule participe bien souvent à son insu à la réalisation d’une opération criminelle ne serait-ce qu’en blanchissant des fonds illicites ou en réexpédiant des marchandises illégalement obtenues.

  • Les mules : les petites mains du blanchiment d’argent

    Victimes et auteurs à la fois, les «mules» sont un maillon fragmentaire mais pourtant essentiel des réseaux de blanchiment d’argent. Bien plus que de simples intermédiaires, comment les mules sont-elles devenues le centre d’un véritable marché régi par une dynamique de l’offre et de la demande en croissance ?

  • Le trafic illicite de migrants : recyclage des moyens et sophistication d’un marché

    Le phénomène n’a jamais véritablement reculé. La crise des migrants de 2015 a bien au contraire renforcé ce marché qui, ayant beaucoup de points communs avec les trafics plus traditionnels, est devenu de plus en plus rentable pour les organisations criminelles déjà bien rodées aux questions des routes et moyens d’acheminement illicites de marchandises. Le

    ...
  • Drogues en Europe : la production en hausse ?

    L’offre en matière de stupéfiants en Europe est non seulement influencée par les tendances mondiales mais elle participe elle-même à la dynamique globale du marché. C’est tout particulièrement le cas de la production en EU de certaines drogues et leur acheminement vers d’autres continents. Quelle est la situation en 2017 ?

  • Trafic de voitures volées : comment protéger son véhicule ?

    Le trafic de voitures volées est devenu un marché de plus en plus rentable, peu de marques et de modèles de voitures peuvent en effet résister à un jockey (voleur spécialisé) compétent. Le risque zéro n’existant pas lorsqu’il s’agit de se prémunir du vol de véhicules, des habitudes simples et pas forcément coûteuses peuvent diminuer fortement les risques.

  • Trafic d’œuvres d’art et d’antiquités : comment s’écoule la marchandise ?

    Fruit d’un long processus organisé et criminel, ce type de trafic demeure l’un des plus rentable et difficile à endiguer au regard de son caractère transnational et des nombreux acteurs – criminels ou non – qui structurent le marché. Qu’en est-il de la demande ? Et où ces marchandises finissent-elles ?

  • Europol booste la coopération policière en 2016 et 2017

    Europol a présenté début 2018 son rapport d'activité couvrant la période 2016-2017. Cet office européen de police situé à La Haye, chargé du soutien en matière de coopération policière, a fourni un appui à la Belgique lors des attaques terroristes de Bruxelles de mars 2016. Europol n’est pas une police européenne à proprement parler. Il s’agit un organisme destiné

    ...
  • Les acteurs et pays concernés par le trafic d’art et d’antiquités

    Malgré le manque de fiabilité voire l’inexistence de données empiriques portant sur le commerce illicite de biens culturels, il existe, toutefois, suffisamment de preuves qui démontrent que ce trafic englobe tant la petite délinquance et la criminalité́ en col blanc que le crime organisé. Qui sont concrètement les acteurs intervenant dans ce type de trafic ?

  • Analyse du trafic d’oeuvres d’art & d’antiquités : la pointe de l’iceberg

     Le trafic d’œuvres d’art et d’antiquités, souvent oublié dans l’analyse des marchés criminels traditionnels (trafic de drogues et d’armes, etc.), représente pourtant le troisième marché le plus lucratif parmi les phénomènes illicites transnationaux. Comment opère-t-il ? En quoi diffère-t-il des autres trafics ?

  • Fraude « POST-IT » : les astuces des escrocs et l’internationalisation du phénomène

    L’étape la plus délicate de cette escroquerie est le retrait des fonds frauduleusement acquis. Une phase dangereuse cette fois-ci pour les membres les plus actifs du réseau : les attaquants. Comment ces escrocs arrivent-ils à déjouer tous ces filtres que sont notamment les caméras au sein des espaces self et ATM bancaires et la surveillance bancaire des

    ...
  • Comment les réseaux criminels russes s’implantent-ils en Europe ?

    La présence depuis les années ’90, sur le continent européen, des réseaux mafieux originaires de l’ex-URSS n’est pas due au hasard. Ce que l’on nomme communément le Russian Based Organised Crime (RBOC) a progressé dans nombre de pays de l’UE en deux phases : la première décennie, les organisations russes veulent s’imposer dans les entreprises et trafics

    ...