Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Plans Locaux

Dispositifs et initiatives locales (particuliers, collectivités, autorités) belges et étrangères en matière de sécurité objective ou subjective (sentiment d’insécurité) : partenariats locaux de prévention, programmes MEGA, projets KiVa, etc.

  • Les centres d’expertises, en appui des communes contre le crime organisé

    Lorsque des administrations locales belges combattent des réseaux criminels implantés sur leur territoire, ceux-ci n’hésitent pas à se déplacer. Comment l'expérience de la Hollande a été mise à profit en Belgique pour contrer la tactique d’évitement de la criminalité organisée.

  • Les atouts des villes et communes contre la criminalité organisée

    Quels sont les facteurs critiques de succès qui permettent aux administrations locales de s'opposer à l'emprise des réseaux criminels ? Comment organiser efficacement une "administration renforcée" ? Des conseils précis et pratiques.

  • La prise en charge des patients Covid-19 par la chaîne médicale

    Le Coronavirus a créé une crise sans précédent provoquant un afflux de patients auquel les hôpitaux doivent faire face. Mais comment les médecins généralistes et les structures hospitalières se sont-ils organisés ? Et quel trajet suit un patient Covid-19 ?

  • Comment l’organisation de l’habitat rend-elle la ville sûre ?

    Consciemment ou inconsciemment, l’habitant joue un rôle important par rapport à la sécurité et à sa perception. L’organisation de son habitat est à cet égard déterminante. Mais de plus, cette organisation affecte l’ensemble des personnes vivant dans l’environnement de cet habitat.

  • L'expérience des administrations locales belges contre le crime organisé

    Les Pays-Bas et l’Italie possèdent déjà une solide expérience des pratiques administratives contre la criminalité organisée et la Commission européenne soutient en outre la méthodologie. Un premier bilan des initiatives prises par les pouvoirs locaux belges envers les réseaux mafieux.

  • Animaux : concilier le bien-être animal et la lutte contre les nuisances

    Les chiens en liberté, les chats errants ou encore les pigeons sont porteurs de nuisances au quotidien. Quelles mesures peut-on imaginer pour limiter ces nuisances tout en respectant l’animal ?

  • Pouvoirs locaux et criminalité organisée : les expériences US et EU

    Les villes et les communes peuvent contrecarrer les phénomènes criminels par le biais des procédures administratives et d’une collecte efficace d’informations. Si l’implication des pouvoirs locaux est récente en Belgique, ce n’est pas le cas à l'étranger, en particulier à New York, en Italie et aux Pays-Bas.

  • L’importance de l’urbanisme pour une ville sûre

    L’organisation de la ville, mais aussi du bourg et du village joue un rôle important, dont on n’a pas toujours suffisamment conscience, par rapport à la sécurité publique et au sentiment de sécurité. Pourquoi la qualité des lieux et leur vitalité dissuadent les délits.

  • Autorité locale vs criminalité organisée : les bonnes pratiques

    Les mesures administratives qui peuvent être mobilisées contre le crime organisé par les villes et communes constituent un potentiel d'actions beaucoup plus important qu'elles ne l'imaginent au départ. Quelles sont les interventions possibles sur le terrain ?

  • Eviter que les façades soient taguées, lutter contre les graffitis

    Qu’il soit perçu comme une création artistique ou du vandalisme, le graffiti (dessin à la peinture) ou le tag (signature calligraphiée) reste une infraction s’il est réalisé sans consentement du propriétaire. Comment lutter contre ce phénomène ?

  • Les autorités locales peuvent-elles lutter contre le crime organisé ?

    La criminalité organisée s’immisce partout : dans les commerces, les infrastructures locales, les quartiers résidentiels, les clubs sportifs ou encore les activités caritatives. Comment les autorités locales peuvent-elles endiguer ces opportunités criminelles ?

  • 1JOURSANS : Journée nationale contre les cambriolages, le 18 octobre !

    Le retour des jours sombres augmente le risque de se faire cambrioler. Mais il n’y a pas de fatalité : les bonnes habitudes de prévention, que ce soit à titre individuel ou au sein de son quartier, sont autant d’atouts pour éviter les vols dans les habitations.

  • Mieux sécuriser le trafic aux abords des écoles !

    La densité du trafic est étroitement liée au rythme scolaire et c’est aussi aux abords des écoles que des problèmes spécifiques de circulation se concentrent. Communes, écoles, parents, élèves et usagers, notamment, y sont impliqués … Comment organiser efficacement la circulation sur les accès menant à l’école et sa périphérie ?

  • La fermeté administrative : comment dissuader les bandes de motards criminels

    Interdire les rassemblements de motards sur le territoire d’une commune, établir des règles strictes concernant leurs clubhouses, bannir le port des colors, effectuer des contrôles réguliers avec des équipes multidisciplinaires : ces mesures administratives sont de plus en plus à l’ordre du jour pour décourager les gangs de motards.

  • Quelle aide pour les personnes sans-abri ?

    Ces dernières années, le nombre de personnes sans logement n’a cessé d’augmenter en Belgique et nous sommes nombreux à constater la présence de personnes sans-abri en rue. Ces personnes sont-elles effectivement aidées ? Existe-t-il des services spécialisés ?  Comment interviennent-ils ?

  • Quand les enfants se réapproprient la rue : les zones réservées au jeu

    A certains moments, la vie du quartier a vocation à l’emporter sur la circulation automobile, au bénéfice des enfants, notamment. Une nouvelle notion est ainsi apparue dans le code de la route en 1970 : la rue réservée aux jeux. Qui peut en prendre l'initiative ? Comment s'organise cette fermeture temporaire de la voie publique ?

  • Les bandes criminelles de motards en Belgique

    Le nombre de gangs de motards implantés sur notre territoire a fortement augmenté ces 20 dernières années. Les 1% comme on les appelle, sont à l’origine de nombreux troubles à l’ordre public ainsi que vecteurs d’une criminalité organisée entreprenante : drogues, trafic d’armes, prostitution, corruption, … Cadastre de ces Outlaw Motorcycle Gangs (OMCG) belges.

  • La lutte contre les bandes de motards criminelles en Europe

    La plupart des pays européens sont confrontés à la recrudescence du crime organisé et en particulier aux gangs de motards criminels (Outlaw MotorCycle Gangs) sur leur territoire : fin 2012, Europol estimait déjà le nombre de chapitres à plus de 700 en Europe. Une brève analyse du phénomène et de la nouvelle stratégie destinée à l’enrayer.

  • Signaler ou non la criminalité qui sape la vie de mon quartier ?

    Plantations de cannabis, labos de XTC, trafic de drogues dures, prostitution illégale… autant d’activités criminelles qui préjudicient la qualité de vie des quartiers et des citoyens. Souvent, les habitants des quartiers concernés côtoient cette criminalité qui démoralise et sape leur vie quotidienne. Mais sont-ils prêts à la signaler ?

  • Les personnes sans-abri dans l’espace public

    Alors que les villes invitent les citoyens à se réapproprier l’espace public pour en faire un véritable lieu de rencontre et de vie, comment considérer la présence des personnes sans-abri ? Sont-elles nombreuses et qui sont-elles réellement ?  Quel est leur quotidien en rue et faut-il les voir comme une nuisance ?