Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Gestion espaces

Les problématiques et outils de prévention pour les espaces urbains, les structures publiques et semi-publiques : quartiers, écoles, crèches, centres commerciaux, bâtiments administratifs, etc.

  • Zones de rencontre et résidentielles : convivialité et non priorité

    Pour faciliter la distanciation sociale, des communes envisagent de créer temporairement des nouvelles zones de rencontre. Ces zones visent un espace de convivialité entre les différents usagers (voitures, piétons, cyclistes,…). A quoi cela correspond-il ? Comment doit-on y circuler ?

  • Comment l’organisation de l’habitat rend-elle la ville sûre ?

    Consciemment ou inconsciemment, l’habitant joue un rôle important par rapport à la sécurité et à sa perception. L’organisation de son habitat est à cet égard déterminante. Mais de plus, cette organisation affecte l’ensemble des personnes vivant dans l’environnement de cet habitat.

  • Quel tissu urbain pour réduire les risques de délinquance et sentiment d’insécurité ?

    L’examen du réseau des espaces publics permet de comprendre la fréquentation des lieux et ses multiples variations. La densité et la temporalité de cette fréquentation ont un impact significatif sur la sécurité et le sentiment de sécurité.

  • L’importance de l’urbanisme pour une ville sûre

    L’organisation de la ville, mais aussi du bourg et du village joue un rôle important, dont on n’a pas toujours suffisamment conscience, par rapport à la sécurité publique et au sentiment de sécurité. Pourquoi la qualité des lieux et leur vitalité dissuadent les délits.

  • Contrer les attaques au camion-bélier : les obstacles fixes efficaces

    Dans un contexte terroriste ou de grand banditisme, est-il possible d’empêcher une voiture ou un camion-bélier de traverser un périmètre sécurisé ou de pénétrer dans l’enceinte d’un bâtiment sensible ? Passons en revue les obstacles fixes anti-véhicules hostiles qui existent actuellement.

  • Faire disparaître les déchets de la voie publique ?

    Comment parvenir à limiter ces innombrables petits déchets abandonnés partout sur les trottoirs ou dans les espaces publics : les mégots jetés sur la voie publique, les chewing gums qui mettent des années à se dégrader, les papiers gras, de bonbons ou les canettes ?

  • Les rues scolaires : qu’est-ce que cela implique ?

    La rue scolaire a fait son apparition dans le code de la route depuis moins d'un an, le 20 octobre 2018. Il s’agit d’un nouveau procédé d’usage de la chaussée qui permet de réserver la voie publique à des fins de sécurité. Quelles sont les conditions de mise en place, qui décide et comment y circuler ?

  • Mieux sécuriser le trafic aux abords des écoles !

    La densité du trafic est étroitement liée au rythme scolaire et c’est aussi aux abords des écoles que des problèmes spécifiques de circulation se concentrent. Communes, écoles, parents, élèves et usagers, notamment, y sont impliqués … Comment organiser efficacement la circulation sur les accès menant à l’école et sa périphérie ?

  • Quelle aide pour les personnes sans-abri ?

    Ces dernières années, le nombre de personnes sans logement n’a cessé d’augmenter en Belgique et nous sommes nombreux à constater la présence de personnes sans-abri en rue. Ces personnes sont-elles effectivement aidées ? Existe-t-il des services spécialisés ?  Comment interviennent-ils ?

  • Quand les enfants se réapproprient la rue : les zones réservées au jeu

    A certains moments, la vie du quartier a vocation à l’emporter sur la circulation automobile, au bénéfice des enfants, notamment. Une nouvelle notion est ainsi apparue dans le code de la route en 1970 : la rue réservée aux jeux. Qui peut en prendre l'initiative ? Comment s'organise cette fermeture temporaire de la voie publique ?

  • Optimiser le réseau cyclable : les bonnes pratiques !

    Les stratégies locales de mobilité prennent de plus en plus en compte, parmi les usagers de la route, des cyclistes et des possibilités qu’ils offrent de lutter contre la congestion du trafic. Outre les diverses législations en la matière, la conception et la gestion de pistes cyclables se basent sur des bonnes pratiques partagées. Quelques exemples

    ...
  • Les personnes sans-abri dans l’espace public

    Alors que les villes invitent les citoyens à se réapproprier l’espace public pour en faire un véritable lieu de rencontre et de vie, comment considérer la présence des personnes sans-abri ? Sont-elles nombreuses et qui sont-elles réellement ?  Quel est leur quotidien en rue et faut-il les voir comme une nuisance ?

  • Voitures autonomes ou la future révolution de la route

    Les voitures autonomes ne sont plus une utopie. Mais le passage à cette nouvelle technologie sera-t-il simple ? Que faisons-nous en Belgique pour nous préparer à cette révolution de l’usage de la route ? Quels seront les véritables avantages en termes de sécurité ?

  • Diminuer les risques de cambriolage, est-ce réaliste ?

    Comment réduire effectivement le risque d’intrusion dans une habitation ? Cela implique-t-il un coût financier important ? La prévention a-t-elle un sens ? Les effractions ont un profond impact sur notre sentiment d’insécurité, il est donc logique de se poser de telles questions. Quelques pistes efficaces pour limiter le risque de cambriolage.

  • Un espace urbain animé et bien conçu renforce la confiance et la vigilance spontanée

    Encourager la présence d’activités et de mouvements dans un quartier est un facteur essentiel de la prévention de la malveillance et de la surveillance spontanée de l’environnement urbain par ses habitants. La bonne organisation de l'espace et le sentiment d'appartenance des habitants à leur quartier font toute la différence. 

  • Le projet Margin compare la peur du crime dans 5 pays européens

    La perception de l’insécurité dans son propre quartier et les inquiétudes sécuritaires diffèrent-elles entre citoyens britanniques, français, hongrois, italiens ou espagnols ? Le projet européen Margin s'est efforcé de répondre à la question, nous présentons brièvement les résultats de ses travaux.

  • Comprendre le sentiment d’insécurité contribue à une police de proximité

    Insécurité effective, sentiment d’insécurité, perceptions négatives plus fortes chez certaines catégories de personnes et notamment celles qui ont déjà été victimes d’un délit... Comment appréhender et tenir compte de la peur du crime éprouvée par des citoyens dans leurs relations quotidiennes et dans la gestion de leur quartier ?

  • Comment les sécurités publique et routière peuvent se renforcer l’une l’autre ?

    Depuis près de deux décennies, de nouveaux aménagements d’espaces publics dans nos villes et villages apaisent la circulation, donnent priorité aux modes doux ou actifs et prennent en compte les activités dites de séjour, le jeu, la rencontre, le repos et bien d’autres activités de la vie sociale.

  • Le rôle des autorités locales dans la prévention des cambriolages

    En hiver, nous observons généralement une recrudescence du nombre de cambriolages. Le plus souvent, les mesures de prévention ciblent directement les citoyens. Mais les autorités locales peuvent, elles aussi, contribuer à la politique de prévention.

  • Les agents de gardiennage sur la voie publique : quelles compétences ?

    Récemment, les compétences des sociétés privées de gardiennage ont été étendues en ce qui concerne plus précisément leur pouvoir d’action dans les lieux ouverts au public. Voyons, dans ce cadre, quelles sont les interventions possibles des agents de gardiennage, plus particulièrement en ce qui concerne l’utilisation des caméras de surveillance fixes et la

    ...