Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Autre type de criminalité

Pollutions de l’air ou de l’eau, poussières, bruit, odeurs : les sources de gênes, de pollutions et donc de conflits potentiels entre riverains et exploitants sont nombreuses. Or, si le permis d’environnement a été créé afin de prendre en compte la protection du milieu avant le début d’activités et/ou d’installations à risque, il permet aussi de mettre fin aux nuisances ou dommages qui surgissent lorsque les prescriptions initiales n’ont pas été respectées.

Afin de mieux comprendre les réactions et motivations d’un individu agressif et pouvoir agir en conséquence, nous avons tenté, à travers nos articles précédents, de définir les concepts de violence, d'agression, d'agressivité, et nous avons passé en revue les principales théories explicitant le passage à l’acte. Nous entrons ici de plein pied dans le domaine de la psychologie proprement dite. Nous partons de l'hypothèse que certains traits de personnalité peuvent engager ou au contraire inhiber un individu dans une conduite agressive.

Nous sommes parfois confrontés avec un individu agressif, mais les professionnels chargés de prévention ou d’assistance doivent quant à eux, régulièrement intervenir pour calmer des personnes violentes. Comme décrit dans nos deux premiers articles, les définitions et les classifications de la violence ou agressivité individuelle sont nombreuses. Les modèles théoriques qui tentent d'expliquer la chose sont tout aussi variés. Nous proposons de les passer brièvement en revue.