Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

SECUNEWS ABSL

Bien que sous-estimée par de nombreux intervenants en prison, la proportion de détenus belges recourant aux produits stupéfiants est évaluée à plus de 36%, selon la dernière enquête de Modus vivendi (2008). Pour sa part, l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) estime que cette proportion varie d’un pays à l’autre mais qu’elle peut atteindre plus de 50% chez certains Etats membres de l’Union européenne.

Pour Child Focus, la rentrée des classes 2010 est l’occasion de sensibiliser les enfants de 10 à 12 ans, aux différents risques et excès liés aux «chats» sur le Net. Début septembre, plus de 50.000 stickers Chatter sans risque seront distribués dans les écoles primaires des grandes villes en Flandre et en Wallonie. Le but : inciter les tout jeunes internautes de cinquième et sixième primaire à coller ces conseils de prévention dans leurs journaux de classe et à en discuter avec leur titulaire.

L’acheminement, la vente et la consommation de stupéfiants touchent tous les pays européens à des degrés divers. Bien que les interpellations de trafiquants et les saisies de drogues illicites ne constituent qu’un des indicateurs de ce phénomène criminel important, il est néanmoins intéressant de se pencher sur les résultats obtenus en 2008 et 2009, par les acteurs chargés de la lutte contre ces trafics en Belgique.

Les économies du Nord représentent les plus grands marchés pour les biens et services produits par l’activité criminelle du Sud, souligne Antonio Maria Costa, le directeur de l’Office des nations unies contre la drogue et le crime (UNODC), à l’occasion de la parution du rapport The Globalization of Crime : a Transnational Organized Crime Threat Assessment (TOCTA).

Onze mille euros ... C’est l’amende – maximale, il est vrai - qui peut être imposée à tout conducteur dont la plaque d’immatriculation n’est pas suffisamment visible, en raison de la présence, par exemple, d’un crochet de remorquage (attache-remorque), d’un vélo, d’un porte-vélo, etc., mais aussi d’une plaque usée ou recouverte de boue. 

Le 25 décembre 2009, le vol NW 253 Amsterdam-Detroit était la cible d’une tentative d’attentat terroriste à l’aide d’explosifs, heureusement avortée. Depuis lors, des scanners de sécurité sont progressivement déployés dans les aéroports de nombreux pays, principalement aux Etats-Unis et au Canada.
Au niveau européen, ces appareils continuent d’être testés dans plusieurs aéroports de l’Union, dont Heathrow et Manchester (Royaume-Uni), Schiphol (Pays-Bas) et, plus récemment, en Italie et en France.

Deux Belges sur trois déclarent utiliser quotidiennement leur GSM au volant, que ce soit pour téléphoner ou recevoir des appels, avec ou sans kit mains libres, ou même envoyer des SMS … Ce constat provient d’une enquête menée par l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) fin septembre 2009, auprès de 700 automobilistes.

ibz logoFR BANNER RIGHT 2Gouv CPompiers bottomPLPCE bottom