Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité routière

Depuis le 7 février 2011, tous les nouveaux modèles de voitures et de camionnettes apparaissant sur le marché européen sont équipés obligatoirement de feux de jour, encore appelés feux diurnes. Le reste du parc automobile suivra en 2012. Ces feux, situés à l’avant uniquement, ont pour but d’améliorer la visibilité de jour des véhicules automobiles et d’ainsi diminuer le nombre d’accidents.

On peut être sourd et conduire une automobile. Mais aveugle et conducteur, cela ne se peut pas ! Tout simplement parce que la majorité des informations vitales pour la conduite passent par la vue ! Mais avoir une bonne vue, ne signifie pas que le regard est utilisé de manière efficace. Et bien regarder, cela s’apprend ! Petit rappel de ce qu’il faut faire …

Dans le précédent article repris en référence, nous avons rappelé quelques généralités en matière de vitesse ainsi que le rôle des signaux C43. Ceux-ci ne sont valables que jusqu’au prochain carrefour (ou accès s’il s’agit d’une autoroute), jusqu’au prochain signal C43 déterminant une autre vitesse maximale autorisée ou jusqu’à un signal zonal déterminant un autre régime de vitesse.

Lorsque nous apercevons des feux de signalisation à la phase verte, nous sommes bien souvent tentés d’accélérer … Cette réaction est à proscrire car l’on risque de franchir le carrefour à trop grande vitesse et lorsque les feux sont à l’orange, ce qui constitue non seulement une infraction mais est surtout très dangereux.

Pour le conducteur d’une voiture, comprendre la réglementation sur la vitesse demande un minimum d’application, car différents paramètres se superposent souvent pour déterminer la vitesse à ne pas dépasser.