A A A

Vous circulez sur une voie ordinaire, autrement dit hors autoroutes et routes pour automobiles (voies rapides indiquées par le signal F9, voiture de face sur fond bleu) lorsque brusquement, votre véhicule tombe en panne … Quelles sont les bonnes réactions, sachant que vous devez éviter tout risque d’accident et ne pas entraver la circulation ?



Ranger et signaler le véhicule


S’il vous est impossible de rejoindre un emplacement où le stationnement est autorisé, efforcez-vous de ranger votre voiture à un endroit sûr, qui préserve la sécurité et la fluidité du trafic. Les circonstances ne permettront pas toujours de trouver une solution optimale, d’où l’importance d’avertir efficacement les autres usagers de l’obstacle imprévu.



Hors d’un endroit de stationnement autorisé, comment signaler un véhicule en panne ?


• Mettez votre triangle de danger en évidence, au moins à 30 mètres en deçà du véhicule. Attention, le triangle doit être visible à environ 50 mètres pour les automobilistes qui roulent dans votre direction


• Faites évidemment preuve de bon sens et placez, par exemple, votre triangle de danger avant et non pas dans un virage. En agglomération, si la distance de 30 mètres ne peut être respectée, le triangle peut être installé plus près du véhicule voire sur le toit de celui-ci afin d’être plus visible


• Bien que la loi ne l'ait prévu que sur les autoroutes et routes pour automobiles, n'hésitez pas à revêtir votre gilet fluo en cas de panne sur une route ordinaire, surtout en automne et hiver


• Vous pouvez en plus allumer vos quatre feux clignotants / feux de détresse, en particulier la nuit ou lorsque la visibilité est réduite


• S’il fait nuit ou si la visibilité est inférieure à 200 mètres et en l’absence d’éclairage public, allumez vos feux de position.




Déplacer le véhicule


Il vous incombe de déplacer dès que possible votre véhicule si celui-ci se trouve immobilisé à un endroit où le stationnement est interdit. Si vous n’êtes pas en mesure de procéder à l’évacuation du véhicule dans un délai raisonnable, tout agent qualifié peut d’office faire intervenir une société de dépannage.


Pour déplacer votre véhicule, deux options possibles :


• Soit vous faites appel à un service de dépannage, il s’agit de la solution la plus sûre


• Soit vous demandez à un autre automobiliste de vous tracter avec une attache de fortune. Bien qu’il soit autorisé, le remorquage par un particulier comporte des risques et ne peut être effectué qu’en respectant des conditions bien déterminées. Relisez à ce sujet notre article précédent repris en référence Remorquage par un particulier : dans quelles conditions et quels risques ?




Pour les pannes survenant sur autoroutes et routes pour automobiles, voyez l’article : 

Immobilisé sur la bande d’arrêt d’urgence : les bonnes réactions

 




Christian Arnould
Commissaire divisionnaire er



Lire aussi :


Remorquage par un particulier : les conditions et les risques

Quand utiliser les feux de détresse ?

Véhicule à l’arrêt ou en stationnement … quelle est la différence ?

Véhicule à l’arrêt et en stationnement : pas n’importe comment …

Interdictions de mettre un véhicule à l’arrêt ET en stationnement

Dans quels cas le stationnement est-il interdit, et non l’arrêt ?