Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

En tant que piéton, je cours beaucoup moins de risques d’accident si je suis toujours bien visible sur la route. Je dois donc anticiper et m’assurer que les autres usagers de la route, en particulier les automobilistes, puissent m’apercevoir de loin et réagir à temps.



Des vêtements adéquats peuvent faire la différence, car...



La nuit et en cas de mauvais temps la visibilité d’un piéton est dérisoire s’il porte des vêtements sombres : il n’apparaîtra dans les phares d’un automobiliste qu’à 20 mètres de distance. Si le conducteur roule à 50 km/h et que vous surgissez soudainement devant lui, il ne pourra pas s’arrêter à temps. En effet, sur revêtement sec, il lui faut 26 m pour s’immobiliser complètement.


loper in het donker VSV

Avec des vêtements clairs en revanche, nous sommes visibles à 50 m de distance.


L’idéal pour notre sécurité, c’est en fait de porter des vêtements ou un équipement rétroréfléchissants : nous sommes alors visibles à une distance de 150 m !

Même à 120 km/h, un conducteur peut encore s’arrêter à temps, car il a besoin de 102 mètres pour être tout à fait à l’arrêt.



En bref, de nuit ou par mauvais temps de jour, mieux vaut porter soit des vêtements rétroréfléchissants, soit une tenue qui en comporte, ou, pourquoi pas, ajoutez vous-même de tels accessoires. Vous serez ainsi visible de loin pour les automobilistes !


Mais même lorsqu’il fait lumineux et par bonne visibilité, vous avez tout intérêt à ce que les automobilistes vous voient de loin.


© VSV 

 

La qualité importe aussi !



Assurez-vous que vos vêtements soient suffisamment fluorescents et réfléchissants. Il existe des normes européennes de qualité à ce sujet.

A titre d’exemple, les vêtements professionnels destinés aux travailleurs de la route doivent satisfaire à la norme EN 20471.


Les vestes fluo qui ne sont pas portées par des professionnels doivent quant à elles répondre à la norme moins contraignante EN 1150.

En outre, ce type de gilet ne peut pas comporter d’ouvertures de plus de 5 cm sur les côtés.

 

 

Les piétons doivent-ils porter des feux ?

 

Lorsqu’ils se déplacent seuls


Lorsque vous vous déplacez à pied, vous n’êtes pas obligé de porter un éclairage de nuit, peu importe où vous marchez. Néanmoins, les feux vous sont vivement recommandés, puisqu’ils améliorent votre visibilité !


Veillez également à toujours circuler là où vous êtes le plus en sécurité. Si vous êtes seul, vous êtes obligé d’emprunter les trottoirs ou les accotements praticables et, à défaut, les accotements de plain-pied. En l’absence de trottoir ou d’accotement, vous pouvez marcher sur d’autres parties de la voie publique, comme la bande de stationnement ou la piste cyclable.


Si vous vous déplacez sur la piste cyclable, vous devez laisser la priorité aux cyclistes et aux cyclomotoristes. Si vous n’avez pas d’autre choix que d’emprunter la chaussée, marchez le plus à gauche possible de la route.

 


Lorsqu’ils se déplacent en groupe


Un groupe de piétons encadré par un guide peut également marcher sur le côté gauche de la route s’il comporte 5 piétons au minimum. Ils doivent alors marcher en file indienne. L’éclairage décrit ci-dessus doit, dans ce cas, être porté sur la droite.


Veillez cependant à choisir l’option la plus sécure, et ce n’est pas toujours sur la chaussée !

 

 

Qu’en est-il des engins de déplacement ?



Si vous roulez en skateboard, en trottinette (électrique), en monoroue, etc. sans dépasser la vitesse de la marche, vous devez suivre les règles qui s’appliquent aux piétons et donc vous déplacer, comme eux, sur le trottoir ou l’accotement (voir ci-dessus).


En l’absence de ceux-ci, roulez sur le côté gauche de la route et portez un feu avant rouge à droite et un feu arrière blanc ou jaune à droite également. Un même appareil peut intégrer les deux feux.

 

 

Ne traversez pas n’importe où !



Vous devez bien entendu traverser sur les passages pour piétons. Empruntez tout passage pour piéton qui se trouve à moins d’environ 20 mètres.


S’il n’y en a pas, traversez à un endroit qui vous permet de bien voir les autres usagers de la route et où ils peuvent vous apercevoir aussi, c’est-à-dire, jamais entre des véhicules stationnés, dans un tournant ou dans une route en pente ni sous un pont.



Lisez aussi l’article : Soyez bien visible sur votre vélo !



Werner VAN CANT

Commissaire de police er 



(1) Le code de la route ne définit pas les notions de « groupe de piétons » ni de « guide »



Sources :

https://www.code-de-la-route.be/textes-legaux/sections/ar/code-de-la-route/215-art42

https://webshop.vias.be/frontend/files/products/pdf/110952e738b5031782021ffd4d00c424/f950_2015_veilig-op-stapfr_lowres_1.pdf

 


Images VSV : © Annie De Brue, Stefan Dewickere, David Legrève Jona Suys, Evert Thiry, Pieter Vermeersch, Niko Caignie.