Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

La Belgique est une terre de courses cyclistes. De la fin de l'hiver à l'automne, ces courses se déroulent bien évidemment sur la voie publique. Les services de police et les signaleurs garantissent la sécurité des coureurs, accompagnateurs et spectateurs mais chacun peut aussi contribuer à un évènement sans accroc ! 




Que faire quand on rencontre une course cycliste ?


• Une course cycliste est annoncée par véhicule avec drapeau rouge, surmonté d’un signal de danger A 51 accompagné d’un panneau bleu mentionnant le mot « course ». Ce véhicule circule assez loin devant la course pour annoncer que des coureurs s’approchent. Tous les conducteurs, y compris d’autres cyclistes que les coureurs, doivent alors se ranger et stopper immédiatement.

A51 Danger Gevaar  A 51


Essayez si possible de vous garer sur un emplacement de parking ! Dans tous les cas, patientez dans un endroit sûr et profitez-en, pourquoi pas, pour regarder passer la course.



Il est interdit à tout usager (piéton ou conducteur) de couper un groupe de coureurs cyclistes.

En tant que spectateur, restez le long de la chaussée, ne traversez pas la route et laissez assez de place aux coureurs et aux voitures suiveuses.



• Lorsque le véhicule portant un drapeau vert passe devant vous, cela signifie que tous les coureurs sont passés et le trafic peut alors reprendre son cours normal.

Mais restez prudent, car une grande confusion règne souvent dans le sillage de la course ! Beaucoup de supporters se déplacent pour suivre leur favori sur plusieurs points du parcours et se remettent en route dans le sillage des coureurs. Il ne faut donc pas que cela se fasse dans la précipitation.




Qu’en est-il des signaleurs ?


• Les signaleurs sont indispensables au bon déroulement d’une course et agissent entre le passage du drapeau rouge et du drapeau vert, afin d’assurer la sécurité le long du parcours.



• Ils portent un brassard tricolore avec la mention “signaleur” écrite en noir sur la bande jaune. Ils doivent avoir au moins 18 ans et être habilités par le bourgmestre.


• Ils peuvent donner des indications que chaque usager doit suivre.


Ils peuvent immobiliser le trafic, le temps de laisser passer la course. Pour cela, ils utilisent un disque représentant le signal C3 (qui signifie accès interdit, dans les deux sens, à tout conducteur).




Et n'oubliez pas BOB !


Une course est, certainement en Belgique, une fête populaire et cela doit le rester. Mais faire la fête peut aussi se dérouler sans alcool, du moins si on doit reprendre le volant (ou le guidon !). Si vous voulez malgré tout consommer des boissons alcoolisées, pensez à désigner un BOB avant de démarrer les festivités, ou trouver une autre alternative sûre, car entre boire ou conduire, il faut choisir !




Werner VAN CANT et Olivier QUISQUATER



Lire aussi :

Les agents qualifiés pour régler la circulation

Les injonctions des agents qualifiés : que dois-je faire ?

Les personnes autorisées à régler le trafic

L’organisation de courses cyclistes sur la voie publique




En savoir plus