Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Près de trois quarts des accidents de motos ont lieu entre avril et octobre ... Quelles sont les règles essentielles de vigilance à respecter lorsqu’on se déplace en deux roues, surtout en automne ?




Première règle : anticipez !

Regardez loin devant, observez bien tout ce qui se passe autour de vous et soyez très prudent à l'approche des carrefours, même si vous avez la priorité.



Soyez visible

Couleurs vives, gilet fluo ou à tout le moins, bandes réfléchissantes sont plus que conseillés. Evitez cependant le feu de route qui aveuglerait les autres usagers.



Respectez le code de la route

Signalez vos changements de direction et respectez les limitations de vitesse. Il est aussi interdit de franchir les lignes blanches, de circuler sur les bandes d'arrêt d'urgence, sur les zones hachurées : elles sont parfois encombrées de débris pouvant causer crevaison ou chute.



Attention à la glissade

En particulier dans les virages où les moindres gravillons ou flaques d'huile peuvent vous faire perdre l'équilibre. En cas de pluie, méfiez-vous particulièrement du marquage au sol, des plaques d'égouts, des pavés, etc.



Remontez les files prudemment

Un écart maximal de 20km/h entre votre deux-roues et les voitures que vous dépassez est prescrit pas la loi. Dès que la vitesse des voitures dépasse 50km/h, vous devez vous réinsérer dans la file des voitures.



Protégez-vous

Le casque est prescrit depuis longtemps bien entendu, mais des gants, une veste et un pantalon (ou une combinaison) sont désormais obligatoires. Autant dès lors s’équiper de vêtements prévus pour la pratique de la moto, plus efficaces que des vêtements de tous les jours pour vous protéger efficacement en cas de chute.



Suivez un stage

Participer à un cours de pilotage d'urgence est essentiel pour se rendre compte de ses limites et de celles de la machine.




Lire aussi :

Lorsque le motard circule seul : où doit-il se tenir sur la chaussée ?

Motards en hiver : redoublez de vigilance !

Le motard sous la pluie




Olivier QUISQUATER et Christian ARNOULD



En savoir plus