Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité: Acteurs et cadre réglementaire

Bruxelles Prévention & Sécurité (BPS), organisme d’intérêt public en charge de la coordination des politiques de prévention et de sécurité en Région de Bruxelles-Capitale, a lancé, le 28 mars dernier, la première enquête destinée à évaluer le sentiment d’insécurité et les atteintes à la sécurité (incivilités, délits et crimes) sur le territoire bruxellois. De quoi s’agit-il ?

Est-on obligé de remettre sa carte d'identité à un policier lors d'un contrôle d'identité, lui montrer ne suffit pas ? Peut-on être retenu, fouillé ? ... Nous avons expliqué précédemment en quoi les policiers sont autorisés à procéder aux vérifications d’identité et quels sont les motifs pouvant justifier cette pratique policière. A présent, nous décrivons les conditions d’exercice de cette compétence légale.

La Mobile team du SPF Intérieur vous invite à une journée de formation COWOPRA (Community Working Preventing Radicalisation and Terrorism) destinée aux acteurs de terrain tels que les membres des services de prévention locaux et provinciaux, services sociaux, policiers, etc.

La jurisprudence belge accepte l'hypnose comme technique d'enquête, disons plutôt comme complément aux techniques traditionnelles d’enquête. Mais comment se déroule la procédure ? Quelles sont les limites de son utilisation dans le cadre d'une audition ? Qui peut introduire la transe hypnotique ?

Vos papiers, s’il vous plaît ! Tous les jours, les policiers procèdent à des contrôles d’identité. Mais peuvent-ils agir comme bon leur semble, c’est-à-dire «à la tête du client» ? Certes non ! Le législateur entend protéger les droits et libertés des citoyens, dont le respect de la vie privée, la protection de l’honneur et de la bonne réputation, en indiquant dans la loi, les conditions et les modalités de cette pratique policière que nous expliciterons dans les lignes qui suivent.