Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité: Acteurs et cadre réglementaire

Largement popularisées par les séries télévisées américaines, les expertises scientifiques sont à l’heure actuelle un des piliers de l’enquête judicaire. Là où les criminels sont aujourd’hui attentifs à ne plus laisser leurs empreintes ou leur ADN derrière eux, d’autres types de traces peuvent aussi les compromettre : c’est le cas des fibres textiles.

L’intelligence artificielle peut-elle contribuer à la gestion et la sécurisation de grands évènements ? Quels sont les progrès de l’IA en matière de profiling ? Quel cadre juridique ? La réponse au Security Day du 13/02/19 à Leuven organisé par ALIA représentant le secteur de la sécurité électronique en Belgique.

Selon la loi, les armes à air comprimé sont considérées comme des armes « non à feu » puisque la propulsion de leurs projectiles ne résulte pas de la combustion de poudre ou d’une amorce. Mais dans quelles conditions un particulier peut-il acquérir et détenir un pistolet ou une carabine à air comprimé ? 

Si la détention d’un chien ou d’un chat est largement répandue et peut paraître anodine, n’oublions pas qu’elle fait l’objet d’une réglementation particulière tant à Bruxelles qu’en Wallonie. Entre autres obligations : enregistrer les chiens et les chats, stériliser les chats, leur prodiguer des soins appropriés, …

L’intelligence artificielle peut-elle contribuer à la gestion et la sécurisation de grands évènements ? Quels sont les progrès de l’IA en matière de profiling ? Quel cadre juridique ? La réponse au Security Day du 13/02/19 à Leuven organisé par ALIA représentant le secteur de la sécurité électronique en Belgique.