A A A

Dans les articles précédents, nous avons passé en revue les sources de stress auxquelles est confronté le personnel des services de secours et d’urgence et nous avons appris à en reconnaître les signes de souffrance. En raison de ses désastreuses conséquences, la question du stress ne peut être négligée. S’il est inévitable dans les professions de secours, il peut toutefois être réduit, éliminé ou du moins, mieux géré. Nous proposons quelques conseils susceptibles d’aider policiers, pompiers et autres intervenants de crise, à lutter contre le stress.


Apprenez à repérer les signes de stress

Soyez attentif à toute modification de vos habitudes, attitudes et réactions. Rappelez-vous que des problèmes physiques répétitifs tels que maux de tête, douleurs dorsales, troubles gastro-intestinaux et problèmes dermatologiques peuvent être des signes de stress.



Ecoutez les avis

de vos collègues et de vos proches lorsqu’ils s’inquiètent de vos changements d’humeur, d’attitude ou de comportement.



Choisissez-vous un buddy

Le buddy est un collègue de confiance avec qui vous formez un binôme solidaire fondé sur l’entraide et le soutien mutuel. Comme il est courant que les signes de stress ne soient pas reconnus par la personne qui en souffre, votre buddy a aussi pour rôle de vous prévenir lorsqu’il a l’impression que vous dépassez vos limites.



Lorsqu’un problème survient, prenez le temps de l’analyser

tentez d’identifier les éléments à modifier et engagez les actions pertinentes permettant de le résoudre : discuter avec un collègue ou un responsable, proposer une réunion, demander une formation spécifique afin de renforcer vos compétences, solliciter une aide extérieure, etc.



L'impact positif du groupe

Un des soutiens les plus efficaces pour une équipe est celui qu’elle peut générer elle-même. Participez à l’esprit d’équipe et renforcez la dynamique de groupe en vous montrant tolérant envers vos collègues, en participant à des activités communes, en rejetant l’appartenance à des clans et en vous attachant à résoudre les conflits.



Exprimez-vous

En vous exprimant, vous donnez à votre entourage la possibilité de mieux vous comprendre et le cas échéant, de dissiper les malentendus ou de désamorcer les problèmes.



Détendez-vous !

Autorisez-vous des diversions et des distractions, pratiquez une activité physique, participez à des activités sociales et récréatives, etc.


Reposez-vous !

Faire face à des situations émotionnelles mobilise de l’énergie. Avec le temps, vos ressources diminuent et vos capacités à répondre à de nouvelles situations stressantes se réduisent. Or, lorsque vous êtes fatigué, votre travail perd en qualité. Vous reposer, c’est vous permettre de redevenir efficace.



Prenez soin de vous !


Le bien-être dépend aussi de votre hygiène de vie. Autant que possible, ayez une alimentation équilibrée, limitez votre consommation d’alcool, de tabac et de caféine.




Articles précédents :

Le personnel des services de secours et les risques de stress

La souffrance du personnel de secours : comment la reconnaître ?




Evelyne Josse
Psychologue, psychothérapeute


En savoir plus