Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Criminalité économique, financière, informatique

Les conséquences du trafic de cigarettes ne sont pas anodines : elles soulèvent à la fois des questions de santé, de politique commerciale, de recettes fiscales et de criminalité. Nous rappellerons brièvement le danger du tabagisme et des questions liées au commerce illicite de tabac avant de nous arrêter au phénomène de la contrebande de cigarettes. Dans un deuxième texte, nous examinerons les méthodes des trafiquants et les moyens de lutte mis en œuvre pour contrecarrer la contrebande.

La Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF) est un dispositif belge de prévention contre le blanchiment de capitaux d’origine criminelle et le financement du terrorisme. Cette autorité indépendante, ayant la personnalité juridique, est composée d’une cinquantaine d’experts financiers. Elle est dirigée par un magistrat et est soumise au contrôle conjoint des Ministres de la Justice et des Finances.

Régulièrement, des consommateurs pensent faire une bonne affaire en répondant à une offre/une sollicitation qui leur parait plus qu’attrayante. Malheureusement, l’opération se révèle parfois être une véritable arnaque avec, à la clé, des sommes importantes versées et beaucoup de difficultés à récupérer son argent …

La généralisation des connexions sans fil (Wi-fi), tant à usage domestique que professionnel (lobbies d’hôtel, aéroports, entreprises, etc.) répond aux besoins actuels de mobilité et d’accessibilité 24/7. Pourtant, les conséquences d’une connexion non sécurisée peuvent rapidement s’avérer problématiques. Le réseau sans fil étant ouvert, n’importe quel ordinateur pourra en effet s’y connecter et envoyer ou recevoir des données pouvant se révéler illégales : dans ce cas, ce sera évidemment le titulaire de l’abonnement associé à ce réseau qui verra sa responsabilité engagée. 

Comment expliquer la croissance des gangs américains ? En 2013, on comptait aux Etats-Unis plus de 33.000 gangs et 1,4 million de membres. C’est pour freiner cette progression inquiétante (30.000 gangs en 1990) et leurs activités criminelles que le FBI et la direction du Congrès fondèrent en 2005 le National Gang Intelligence Center (NGIC).