Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Criminalité économique, financière, informatique

Quel rôle jouent véritablement les médias sociaux dans les actions des cybercriminels ? Le «web 2.0» fait désormais partie de notre quotidien et a progressivement décloisonné et modifié notre manière de communiquer. Une communication à grande échelle qui est désormais centrée sur le partage, les rencontres, l’information et l’image (notoriété, etc.).

Les mariages simulés (blancs et gris) sont des délits et ils peuvent donner lieu à des poursuites pénales, comme nous l’avons vu précédemment. Mais qui peut dénoncer ? Dans quelles conditions ? Existe-t-il des indices qu’un mariage est simulé ? Quelles sont les dispositions légales applicables ?

Le bouton «j’aime» de Facebook est moins innocent qu’il n’y paraît. Utile pour les webmasters, il va à l'encontre de la législation européenne en matière de protection de la vie privée.

Les cybercriminels ont bien compris que les smartphones et des tablettes informatiques, généralement online 24/24h offrent de réelles opportunités, tant au niveau des moyens que du butin à récolter. L’apparition de ces appareils mobiles – et l’essor de ce marché- les a progressivement dressés comme pilier de notre communication quotidienne. Si les messageries (SMS, instantanées, médias sociaux, etc.) sont à présent centralisées, cette facilité n’a-t-elle pas détourné notre attention des dangers qui menaçaient les supports traditionnels ?

Nous l’avons vu dans un premier texte, les raisons de lutter contre ce commerce illicite sont nombreuses : celui-ci prive les Etats de recettes douanières et fiscales, il contrecarre les politiques de santé publique, il menace les entreprises légales et participe au financement du crime organisé suscitant souvent la corruption. Nous examinerons maintenant les méthodes généralement employées par les trafiquants et les moyens qui sont mis en œuvre pour lutter contre la contrebande de cigarettes.