Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Criminalité économique, financière, informatique

Endiguer le phénomène de la contrefaçon se résume-t-il en une bataille frontale livrée par les autorités/détenteurs de propriétés intellectuelles contre les contrefacteurs ?

Condamné à Liège (septembre 2011) pour exercice illégal de la médecine, coups et blessures involontaires ainsi que pour escroquerie, un «psychothérapeute» de la biologie totale et assistant social de formation devait répondre de la mort d’une de ses «patientes». Atteinte d’un cancer de l’estomac, cette dame avait fait confiance au disciple du français Claude Sabbah prônant les concepts de «la biologie totale des êtres vivants». Ceux-ci garantissaient la guérison de toute maladie par la résolution de ses conflits psychologiques, internes.

Le marché de la contrefaçon s’apparente en beaucoup de points à celui de l’économie licite. Concurrence, public-cible, gestion des ressources/opportunités, … les contrefacteurs sont de véritables entrepreneurs confrontés à de nombreuses prises de décisions et aux nécessités d’établir des stratégies viables afin de mener à bien leurs activités et d’en retirer un profit avantageux.

De la fabrication à la distribution, le marché de la contrefaçon met à mal les industries licites de par sa sophistication et la pluralité d’acteurs qui y interviennent. Un marché complexe qui connait actuellement une véritable mutation suite au développement d’Internet, des traditionnels modes de distribution et de réseaux tout aussi disparates au niveau de leur positionnement au sein de la logistique qu’au niveau territorial.

Procédé classique, le shouldersurfing est un stratagème utilisé par des fraudeurs qui visent à s’approprier le mot de passe de votre carte de banque, avant de vous la dérober. Disposant de votre carte bancaire et de votre code, il ne leur reste plus alors qu’à vider votre compte.