Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Criminalité économique, financière, informatique

Victimes et auteurs à la fois, les «mules» sont un maillon fragmentaire mais pourtant essentiel des réseaux de blanchiment d’argent. Bien plus que de simples intermédiaires, comment les mules sont-elles devenues le centre d’un véritable marché régi par une dynamique de l’offre et de la demande en croissance ?

L’enquête policière a comme objectif d’identifier les membres de l’organisation et le rôle joué par chacun. L’analyse du mode opératoire des escroqueries aux crédits hypothécaires permet de comprendre les difficultés à établir formellement l’implication des personnes concernées par des constatations, perquisitions et auditions.

Quelles bonnes pratiques et attitudes à déployer pour assurer la sécurité de nos données, privées et professionnelles sans trop affecter notre confort ? Viral et résilient, le phishing est d’autant plus menaçant que particuliers et entreprises/institutions sont de plus en plus amenés à être dépendants de nombreux webservices et applications interconnectées, ne serait-ce que pour leur authentification.

Dans ce type de fraude, la victimisation est latente et l'acheteur lésé peut également éprouver des difficultés à porter plainte sous peine - dans certains cas - d'être lui aussi en faute d'un point de vue pénal. Le signalement étant le déclencheur de l'enquête qui peut in fine  aboutir à un éventuel jugement, une question se pose : quels sont les outils et moyens disponibles pour traquer ces organisations criminelles ?

La fraude aux crédits hypothécaires est malheureusement une escroquerie courante, dont la cible est bien souvent les moins nantis, désirant devenir propriétaires nonobstant une situation financière précaire. Sans scrupules, les organisations criminelles ont bien compris l'aspect lucratif de cette activité au regard de plusieurs facteurs : le temps qu'il faudra à l'acheteur lésé de s'apercevoir de sa victimisation, mais aussi les difficultés policières et judiciaires à détecter la fraude, enquêter et la réprimer...Une fraude rentable, certes, mais pour qui ?