Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Les cybercriminels et autres fraudeurs à la carte bancaire diversifient leurs méthodes pour obtenir des données personnelles sur les gens ainsi que des numéros de cartes de banque ou des codes secrets. L’une de leurs techniques favorites s’appelle le social engineering ou ingénierie sociale. Elle consiste à extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte. Que ce soit par téléphone, par lettre, par Internet ou même par contact direct, elle est efficace et ne nécessite aucun logiciel mais s’appuie sur la seule force de persuasion.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.