A A A

A la suite des catastrophes survenues le 11 mars 2011 au Japon (mais déjà lors du séisme de Kobé, en 1995), l’organisation criminelle des yakuzas s’est empressée d’offrir ses services à la population car elle se considère comme une organisation humanitaire : camions de vivre et de premières nécessités, personnes apportant une aide. Cette rapidité de réaction prend tout son sens lorsqu’on connaît les secteurs d’activité du crime organisé. Qui sont les yakuzas (le mot signifie perdants, voyous, bons à rien) et quelles fonctions exercent-ils aujourd’hui au Japon ?

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.