Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Absence de discrimination au logement, faibles loyers, peu de paperasses administratives… le marchand de sommeil est souvent perçu, du moins au début, comme sympathique, accueillant et protecteur. La précarisation conduit généralement ses victimes à se taire sur l’état déplorable du bien loué ; soit parce qu’elles ne peuvent trouver mieux, soit parce qu’elles ne s’estiment pas en position de contester (séjour illégal, victime d’un réseau de trafic et traite d’êtres humains, …).

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.