Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Le livre L'Impero della 'Ndrangheta publié en juillet 2013, de la parlementaire Dorina Bianchi et de l'économiste Raffaele Rio, estime le chiffre d'affaires annuel de la mafia calabraise à 52,6 milliards d'euros provenant principalement des stupéfiants (24,2 milliards), du blanchiment (19,6 milliards), de l’extorsion et l'usure (2,9), du détournement des appels d'offres (2,4) et des jeux (1,3 milliard). Outre les centaines de millions d'euros rapportés par le trafic d’armes (700), le trafic de déchets (670), la prostitution (370), la contrefaçon (330) et l'immigration clandestine (130).

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.