Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Dans les deux précédentes nouvelles consacrées au trafic d’êtres humains en Chine, nous avions décrit l’historique et les mécanismes complexes du trafic de ces travailleurs clandestins, venus chercher leur Eldorado en Europe. Endettés, le plus souvent pour des années, ces derniers et leur famille se voient ainsi empêtrés dans un système de «servitude de la dette», une dette contractée dès leur départ de leur province d’origine et qui s’alourdit d’intérêts au cours des années de remboursement.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.