Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Autre type de criminalité

Dans un rapport publié en avril 2010, Europol confirme que la possession d’armes – et spécifiquement d’armes lourdes (de types AK-47, explosifs, etc.) - par les organisations criminelles et les gangs de rue est un phénomène en expansion. Leur utilisation de plus en plus régulière dans des zones à forte densité de population, souligne encore le rapport, constitue une menace significative non seulement pour les forces de l’ordre mais également pour la population civile.

Comment réagir face à la violence au travail ? Menaces, harcèlement moral ou sexuel, brimades voire tentatives d’agressions physiques… les risques proviennent tant de l’extérieur que de l’intérieur de l’entreprise. Instaurer une politique de gestion de l’agressivité, intégrée à une politique globale de prévention, peut être une solution efficace pour améliorer le bien être au travail et renforcer sa productivité et son fonctionnement.

Dans notre précédent article, nous avons insisté sur la fragilité des déclarations d'enfants victimes d'abus sexuels et ses causes. Nous avons ensuite présenté une méthode susceptible d'améliorer la qualité de ces témoignages. Nous présentons ici un protocole qui permet d'évaluer leur fiabilité.

En Belgique, la plupart des biens retrouvés par la police ne peuvent être restitués à leur propriétaire, faute d’indices personnalisés. Pourtant, les appareils électroniques ont en principe un numéro de série qui est unique et les autres objets de valeur peuvent être photographiés et/ou marqués de manière efficace. Evitez tout risque : marquez et recensez tout bien de valeur avant un éventuel cambriolage !

Nous avions présenté le modèle danois Aarhus dont les objectifs sont la prévention de la radicalisation auprès des jeunes. Une des approches britanniques abordée ici vise à réduire l’extrémisme violent par la notion de «complexité des valeurs». Cette méthode cherche à développer chez les individus leur capacité à comprendre d’autres points de vue et valeurs, afin de diminuer leur propension à la violence. Des ateliers pratiques ont été organisés en Grande-Bretagne mais aussi au Kenya.