Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

On peut définir le terme «dysfonction sexuelle», comme une perte soit du désir de satisfaction sexuelle, soit de la capacité d'y parvenir. Or, environ un tiers des délinquants sexuels ont connu un dysfonctionnement sexuel lors du viol. Lorsque l’enquêteur procède à l’audition de la victime, en faisant preuve d’empathie comme évoqué précédemment, il est important qu’il lui demande si cela s'est produit et, dans l’affirmative, d’obtenir des précisions.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.