Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Une fois à l’étranger, nous sommes plus vulnérables étant donné notre méconnaissance des voies de recours et de secours locales, éventuellement la barrière de la langue, l’absence de relations et réseaux personnels qui peuvent intervenir rapidement, la perte de repères et des réflexes «conditionnés» dans notre propre pays, etc. 

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.