Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Assistance et prévention

Nous avons vu précédemment qu’un certain nombre de jeunes, par défi ou sous l’emprise du groupe au départ, ensuite parfois par addiction, s’étranglaient volontairement, pour vivre des sensations fortes, de type hallucinatoire.

Pourquoi une démarche partenariale en sécurité urbaine ? Comment se déroule le processus ? Quels sont les freins à une collaboration entre secteurs très différents pour prévenir la délinquance ?

Grâce au système de classification des jeux vidéos en ligne PEGI Online, les parents et éducateurs disposent aujourd’hui d’une indication sur l’âge minimum pour lequel le jeu est adapté et sur les contenus présents. Par ailleurs, le site PEGI Online donne accès à une classification des jeux et propose des conseils avisés aux parents.

Depuis quelques années, certains sites Internet autorisent la participation simultanée d’un grand nombre de joueurs dans le cadre de ce que l’on appelle les jeux de rôle massivement multi-joueurs (MMORPG). La plupart de ces jeux en ligne favorisent la constitution de communautés virtuelles, au sein desquelles les joueurs qui, en général, ne se connaissent pas, communiquent en temps réel. 

Avec un nombre croissant de passagers, les transports en commun sont parfois une cible privilégiée pour un certain nombre de délinquants.
Mais contrairement à ce que l’on pense, la majorité des agressions ont lieu non sur les moyens de locomotion, mais dans les lieux adjacents (gares, parkings, arrêts de bus/trams/métro), et ce malgré les mesures de sécurité (éclairage, caméras de surveillance, vigiles, etc.) prises par les sociétés de transport.