A A A

Lors d’une catastrophe humaine, naturelle ou un attentat, les proches sont plongés brutalement dans des émotions que les intervenants psychosociaux et policiers doivent comprendre et respecter lorsqu’ils les prennent en charge.   

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.