A A A

Dans une période de confinement anxiogène qui modifie les habitudes sociales et familiales, les enfants peuvent avoir beaucoup de questions, sur bon nombre de sujets. Diffuser une information correcte est de nature à réduire le stress, à sécuriser, à resserrer les liens. 

 

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.