Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

L'hiver et ses frimas nous poussent à utiliser de façon parfois intensive les moyens de chauffage. Ces appareils, sources importantes de chaleur et d'énergie, doivent attirer notre vigilance. Outre les dangers de brûlures et d'incendie, ils peuvent générer un gaz mortel : le monoxyde de carbone !




Chauffage central


Dans nos contrées, le plus souvent, une installation de chauffage central à mazout ou au gaz assurent notre chaleur. La chaudière qui assure la montée en température de l'eau contenue dans l'installation en constitue l'élément principal. Il est aussi le seul endroit de l'installation où une flamme est produite. Qui dit flamme, dit danger d'incendie. Bien sûr, l'installation a été conçue afin d'éviter de mettre le feu au bâtiment dans lequel elle se trouve. Si l'installation est neuve et a été bien montée, la chaudière ne représente aucun danger. Mais avec les années, les poussières, la corrosion et l'usure s'installent.

Des débuts d'incendie provoqués par des installations mal entretenues ou mal utilisées sont assez fréquents. L'entretien des appareils à combustible concourt à votre sécurité.



Chauffages d'appoint


Électriques, à gaz ou à pétrole, ces appareils fonctionnent avec des sources de chaleur qui peuvent atteindre des valeurs très importantes. De plus, ils sont utilisés dans des lieux non sécurisés (salle de bain, chambre, pièces de vie).

L'énergie, notamment par rayonnement, générée par ceux-ci, peut mettre le feu aux objets qui les entourent. De plus, les températures élevées de certaines surfaces peuvent provoquer des brûlures importantes.

Ces appareils, lorsqu'ils ne sont pas électriques et non raccordés à une cheminée, absorbent l'oxygène de l'air ambiant et rejettent les gaz brûlés dans la pièce. Ces pièces doivent donc obligatoirement être bien aérées sous peine de voir apparaître un poison mortel dans l'air : le monoxyde de carbone ou CO.


Conseils utiles :

• Placez ces appareils dans des endroits bien dégagés. Ne les couvrez jamais.

• Empêchez les enfants de s'en approcher.

• Vérifiez chaque fois leur bon état de fonctionnement avant de vous en servir.

• Et s'ils sont à combustibles liquides ou gazeux, aérez la pièce.



Feux ouverts


La présence de bûches qui brûlent dans un bâtiment est de façon indubitable source de danger permanent de début d'incendie. Même s'il est «ludique», il faut être en permanence conscient qu’un feu ouvert n'est pas un jouet et qu’il doit faire l'objet d'une surveillance constante. Il faut éloigner tous les objets inflammables de cette source potentielle de flammes et de brandons incandescents.


Son accès pour entretien et recharge doit se faire par des personnes compétentes et maîtrisant le processus. Les animaux, les personnes moins valides et les enfants ne correspondent pas à ce critère. Mieux, une barrière de sécurité rappellera à tout le monde de garder ses distances.


Son entretien doit être fait périodiquement et son usage bien contrôlé afin de palier à tout départ de feu incontrôlé.



Jean-Paul CHARLIER

Commandant des services d’incendie er



Relire au besoin :


Intoxication au CO : les causes et symptômes, les bonnes réactions

Intoxication au CO : des gestes simples peuvent vous sauver la vie


En trois minutes, fumées et gaz brûlants embrasent une habitation !

Brûlures : quels types et degrés de gravité ?

Les premières réactions en cas de brûlures

Les détecteurs autonomes d'incendie dans chaque maison



En savoir plus :

Site web brulures.be

Site web anpi.be