A A A

Apparus en Belgique après l’incendie dramatique de l’Innovation, ils sont devenus incontournables dans nos halls commerciaux, supermarchés ou immeubles de bureaux : les systèmes d’extinction automatique d’incendie appelés sprinklage. A quoi servent-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Pourquoi ne sont-ils pas encore présents dans nos domiciles ?

 

 

 

Principe et fonctionnement


Le sprinklage est une installation comprenant plusieurs éléments dont le plus visible par le public est la tête de sprinklage. Le principe est d’utiliser cette tête de dispersion afin d’envoyer automatiquement de l’eau sur tout début d’incendie.

 

Pour cela, une canalisation dédiée est remplie d’eau sous pression et fermée par une soupape maintenue par une capsule en verre contenant un liquide : c’est cela que nous apercevons dans les plafonds.

 

Une élévation anormale de la température fera s’évaporer rapidement le liquide contenu dans la capsule en verre et celle-ci éclatera sous la pression. En disparaissant, elle libère la soupape et l’eau sous pression peut ainsi s’écouler sur la tête de dispersion. De manière empirique, la surface «arrosée» par une tête de sprinklage est d’environ 10m². Seules, les têtes de sprinklage influencées par le début d’incendie sont ainsi activées, concentrant le pouvoir d’extinction de l’eau au bon endroit.

 

Pour ce faire, l’installation doit assurer l’extinction avec une pression et un débit suffisant, indépendamment du réseau de distribution. Donc, en plus des têtes de sprinklage, il faut assurer un circuit de distribution d’eau indépendant, une réserve d’eau importante et un dispositif de mise sous pression. L’installation est aussi complétée par un système d’alarme qui se déclenche lors de son usage.

 

 

Quels avantages ?

 

Le dispositif est entièrement automatique et ne nécessite aucune présence humaine. Il est donc opérationnel jour et nuit. Il prévient immédiatement en cas de début d’incendie.

 

Il agit très rapidement et réduit les coûts liés à une destruction du bâtiment par l’incendie.
En cas de présence de publics nombreux ou de grands espaces non compartimentés, il réduit considérablement les risques d’extension de l’incendie et donc le risque de pertes en vies humaines.

 

La plupart des feux sont contrôlés ou même éteints par le fonctionnement de 2 têtes de sprinkler au maximum. Les dégâts d’eau restent limités par rapport à l’intervention des pompiers.

 

 

 Le respect des normes de sécurité

 

Les installations de sprinklers industrielles et commerciales sont régies par des normes officielles et leurs composants testés, approuvés et marqués par un laboratoire reconnu au niveau international, comme ANPI (Belgique). Ces normes européennes et américaines évoluent en fonction des progrès technologiques et performances toujours plus poussées.

 

Il est indispensable que les dispositifs de sprinklage soient conçus, exécutés et entretenus par un installateur dont les compétences sont reconnues par la certification BOSEC, la référence de qualité belge auprès des assureurs et services d’intervention.  

 

L’installation d’un système de sprinkler contribue de manière importante à la protection incendie d’un bâtiment mais n’exclut évidemment pas les autres mesures de sécurité prévues par les règlementations en vigueur.

 

 

 Et les sprinklers résidentiels ?

 

Le sprinklage est un moyen très efficace de protection incendie, mais, vu son coût et les contraintes techniques, il est jusqu’à présent essentiellement destiné aux grandes surfaces et non pour les maisons individuelles.

 

Des études et essais aux Etats-Unis ont démontré néanmoins son utilité pour réduire les incendies domestiques : il s’agit de sprinklers qui se déclenchent plus rapidement et dont le mode de pulvérisation est conçu pour humidifier tout autant les murs que le sol et les rideaux ainsi que pour une vitesse de flux modérée. Des normes européennes pour les sprinklers résidentiels sont en cours de développement.

 

 

 

Jean-Paul Charlier
Commandant de services d’incendie er

 


En collaboration avec la Belgian Fire Sprinkler Network VZW / ASBL

 

  

Lire aussi : Les dispositifs de sprinklage en fonction des risques d'incendie - Engie-Axima

 

 

 Source