Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité: Acteurs et cadre réglementaire

Dans notre news précédente reprise en référence, nous expliquions le contexte du projet TADAM, un projet pilote de traitement assisté par diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique). Venons-en maintenant aux objectifs de ce futur traitement : à qui est-il destiné et dans quel but ?

A Liège, un projet fort débattu depuis 15 ans va enfin démarrer : le projet TADAM. Ce projet pilote en Belgique va tester une nouvelle offre de traitement : le traitement assisté par diacétylmorphine (héroïne pharmaceutique). Cette expérience complexe étant parfois mal comprise, nous la décrirons en détail dans une suite d’articles :

• Le contexte du projet TADAM
Les objectifs du traitement assisté par héroïne pharmaceutique
Les expériences à l’étranger de traitement assisté par héroïne pharmaceutique
Les méthodes d’inclusion et d’évaluation des patients du projet TADAM
• Les nombreux acteurs impliqués dans le projet TADAM

Après avoir traité de la modernisation de la Justice et des efforts déployés pour rapprocher celle-ci du citoyen, le rapport 2009 du Conseil Supérieur de la Justice (CSJ) examine les plaintes vis-à-vis de la Justice qui se veut bien plus qu'une institution de magistrats mais renvoie à la responsabilité de tous.