Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité: Acteurs et cadre réglementaire

Après avoir traité de la modernisation de la Justice et des efforts déployés pour rapprocher celle-ci du citoyen, le rapport 2009 du Conseil Supérieur de la Justice (CSJ) examine les plaintes vis-à-vis de la Justice qui se veut bien plus qu'une institution de magistrats mais renvoie à la responsabilité de tous.

Créé après l’affaire Dutroux, le Conseil Supérieur de la Justice (CSJ) s’inscrit dans une volonté plus ancienne de remédier aux dysfonctionnements de l’appareil judiciaire et de restaurer le lien de confiance avec le public car «la Justice est l’affaire de tous». Composé de 44 membres issus pour moitié de la magistrature et de non magistrats nommés par le sénat, il comporte deux collèges de 22 membres, l’un néerlandophone et l’autre francophone.

Depuis quelques semaines, un nouvel Observatoire de la Délinquance a été mis en place sur le territoire de l’Euregio Meuse Rhin. Il s’agit d’une expérience-pilote, appelée à se développer et qui ambitionne d’essaimer ailleurs en Europe.