Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Sécurité: Acteurs et cadre réglementaire

Depuis l’indépendance de notre pays, les prisons ont été placées sous le contrôle d’une autorité extérieure susceptible d’éviter les abus d’une institution dont la mission est essentiellement coercitive. Aujourd’hui, à côté des parlementaires ainsi que des responsables judiciaires et administratifs habilités à entrer dans les établissements pénitentiaires, les commissions de surveillance ont reçu pour mission en 2003, de maintenir de façon permanente un regard de la société civile sur ce monde caché.

Toute enquête pénale relative à des infractions commises est en principe dirigée par le ministère public, aux pouvoirs d’investigation importants, avec le concours des services de police pour l’exécution des devoirs d’enquête. Pourquoi recourt-on dès lors à un juge d’instruction dans certains cas, soit qu’il prenne le relais du ministère public, soit qu’il soit directement saisi par la partie préjudiciée pour initier l’enquête ?

Prise d’otages, enlèvement, émeutes dans une prison, fort chabrol … Les membres des unités spéciales de la police fédérale belge sont tout particulièrement préparés à intervenir dans des situations de crise qui exigent un savoir-faire et un équipement hautement spécialisés.