Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Assistance et prévention

L’hôtellerie étant une industrie de services, les gérants d’hôtel sont en première ligne pour assurer la protection des biens et la sécurité de leurs clients, autrement dit contribuer à réduire la criminalité spécifique à l’environnement hôtelier : vols, cambriolages et, dans une moindre mesure, agressions et vols à main armée. Cette responsabilité implique le maintien d’un niveau de sécurité suffisant, l’investissement dans la sécurité n’étant pas optionnel mais nécessaire.

Dans les hôtels, les vols et cambriolages, voire les agressions, sont des phénomènes généralement mal circonscrits et peu décrits. Une clientèle, par essence, de passage et un taux de rotation du personnel des hôtels souvent élevé viennent encore compliquer la tâche des services de police. D’où la nécessité pour ces derniers d’entretenir des contacts réguliers avec les gérants et de développer des actions spécifiques de lutte contre ce type de criminalité.

Probablement inventée en Chine plusieurs siècles avant notre ère, l’arbalète a été longtemps une arme redoutable dans de nombreuses batailles, notamment en Europe durant le Moyen Age. De 1650 jusqu’au vingtième siècle, sa crosse en bois, sa technique et son mécanisme ont subi peu de modifications. Après la deuxième guerre mondiale et suite à l’invention de métaux légers, polycarbonates et matières synthétiques, une nouvelle génération d’arbalète a vu le jour. Sa puissance et sa précision ainsi que l’absence de détonation en ont fait une arme de chasse excellente dans certains pays. Rappelons à ce propos que la chasse à l’arbalète n’est pas autorisée dans notre pays.