Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Pratiques professionnelles

Regroupe les bonnes pratiques, méthodologies et guides principalement à destination des intervenants de première ligne.

  • Les chiens en liberté, les chats errants ou encore les pigeons sont porteurs de nuisances au quotidien. Quelles mesures peut-on imaginer pour limiter ces nuisances tout en respectant l’animal ?

  • Il est préférable d’élaborer un plan d’actions contre le vol à l'étalage après avoir évalué les risques et identifié les problèmes que rencontre son magasin. Les décisions et actions à entreprendre seront cohérentes, organisées et strictement respectées dès leur adoption.

  • L’examen du réseau des espaces publics permet de comprendre la fréquentation des lieux et ses multiples variations. La densité et la temporalité de cette fréquentation ont un impact significatif sur la sécurité et le sentiment de sécurité.

  • En intervention, vous êtes confronté à l’agressivité verbale d’une personne. La situation se dégrade. Votre agresseur est sur le point de vous agresser physiquement. Quels sont les signes précurseurs d’un passage à l’acte ? Comment désamorcer la situation de plus en plus tendue ?

  • Les villes et les communes peuvent contrecarrer les phénomènes criminels par le biais des procédures administratives et d’une collecte efficace d’informations. Si l’implication des pouvoirs locaux est récente en Belgique, ce n’est pas le cas à l'étranger, en particulier à New York, en Italie et aux Pays-Bas.

  • Dissuader les vols en magasin requiert d'analyser au préalable les risques potentiels auxquels s’expose le commerce concerné puis d'identifier les problèmes effectivement rencontrés. La stratégie de prévention du vol à l’étalage doit en effet prendre en compte les points faibles spécifiques de chaque entreprise.

  • Vous estimez être victime de harcèlement au travail, que pouvez-vous faire ? A qui s’adresser ? Quelles sont les procédures prévues, une démarche informelle est-elle possible ? Comment êtes-vous protégé ?

  • Lors d’un grave accident de roulage, d’un incendie ou d’actes de violences, vous pourriez, dans l'attente des secours, secourir des victimes en état de choc, voire inconscientes. Comment reconnaître un état de choc ? Quels gestes efficaces poser si une personne ne réagit plus ?

  • Dans le cadre d'une enquête qu’elle soit criminelle, disciplinaire, de contrôle interne ou autre, l’audition des témoins revêt beaucoup d’importance. Comment interpréter les réactions de chacun ? Un témoin sympathique et bavard est-il a priori fiable ? Un témoin réticent ou hostile est-il suspect ?

  • Compte tenu des modes opératoires les plus fréquemment utilisés par les cambrioleurs (pesées, bris de vitre, vol à la "chignole" et ses variantes), des recommandations bien utiles pour sécuriser les (portes-) fenêtres neuves ou déjà existantes.

  • Les personnes atteintes du syndrome de Diogène se laissent envahir et déborder par une accumulation de déchets et d’objets de toutes sortes rendant leur habitat insalubre voire dangereux (risques d’incendie, etc.). D’autant plus qu’ils s’isolent et refusent toute intervention.

  • Les armes à feu semi-automatiques ne sont pas prohibées mais les armes à feu automatiques qui ont été converties en armes semi-automatiques sont quant à elles, devenues prohibées depuis peu. Nous abordons ici les conditions de détention de ces armes par un particulier.

  • Bien que la plupart des sociétés de distribution investissent dans la prévention, beaucoup d’inquiétude subsiste au regard du nombre élevé de vols à l’étalage. Que représentent les vols dans les magasins en Belgique et quels sont les biens les plus ciblés par les voleurs ?

  • Les mesures administratives qui peuvent être mobilisées contre le crime organisé par les villes et communes constituent un potentiel d'actions beaucoup plus important qu'elles ne l'imaginent au départ. Quelles sont les interventions possibles sur le terrain ?

  • Différentes dérogations au code de la route visent les conducteurs de véhicules prioritaires, lorsque ceux-ci agissent dans le cadre d'une mission urgente. Mais que doivent faire les autres usagers pour faciliter le déplacement d'un véhicule prioritaire ? Et comment doivent-ils être avertis de lui céder le passage ?

  • En contact avec des patients souffrant de stress, de frustration ou de douleurs, le professionnel de la santé est exposé à des situations à risque. Le refus d’une prescription ou d’un arrêt maladie, un état de manque peuvent déclencher une réaction agressive. Comment gérer l'incident ?

  • Que se passe-t-il lorsqu’on refuse de se soumettre au test ou à l’analyse de l’haleine, ou encore à la prise de sang qui est imposée ? Outre le refus, on peut être dans l’impossibilité de se conformer au contrôle. Cette situation est également prise en compte dans la loi.

  • Qu’il soit perçu comme une création artistique ou du vandalisme, le graffiti (dessin à la peinture) ou le tag (signature calligraphiée) reste une infraction s’il est réalisé sans consentement du propriétaire. Comment lutter contre ce phénomène ?

  • Soigner des patients à domicile, c’est parfois se retrouver devant une personne que la douleur ou le stress peut rapidement rendre agressive. Pour le professionnel, il s’agit aussi d’un moment délicat où il est amené en outre à transporter des médicaments attractifs et à manipuler de l’argent liquide.

  • La criminalité organisée s’immisce partout : dans les commerces, les infrastructures locales, les quartiers résidentiels, les clubs sportifs ou encore les activités caritatives. Comment les autorités locales peuvent-elles endiguer ces opportunités criminelles ?