Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Jeunesse

Les législations, services et problématiques impliquant les mineurs : risques, délinquance juvénile, protection de la jeunesse, etc.

  • Et si mon ado prenait des drogues ?

    Vous êtes parent et vous suspectez une consommation de drogues chez votre adolescent. Comment réagir ? En discuter avec lui ou pas ? S’informer et demander conseil ? Quelle relation entre parents, jeune et intervenant lorsque l’enfant est pris en charge ? Eléments de réponse pour une démarche efficace... 

  • Jeux de hasard et d’argent : et si l’ado perd le contrôle ?

    Les jeux de hasard et d’argent sont présents à l’adolescence malgré l’interdiction d’âge. Ils sont fréquemment initiés au sein de la famille et considérés comme inoffensifs. Or de plus en plus de jeunes rencontrent des difficultés liées à cette pratique et ils en deviennent dépendants. Que peut-on faire pour réduire le risque ?

  • Harcèlement entre élèves à l’école : que faire ?

    Une école doit parfois faire face à du harcèlement entre élèves. Comment exploiter ses propres ressources ? Que peuvent mettre en place les acteurs de première ligne ? Quels projets développer et avec quels partenaires ? Les attitudes à éviter ou à recommander ? Le sujet est complexe mais des pistes existent.

  • Coup ? Accident ? … Les bonnes réactions si l’enfant porte un hématome

    Les violences faites aux enfants peuvent être physiques, sexuelles, psychologiques ou liées à des négligences lourdes. Tout professionnel en contact avec des enfants peut être confronté un jour ou l’autre à un cas possible de maltraitance physique. Quelques pistes de réflexion pour réagir de manière adéquate.

  • Dépendance aux jeux de hasard et d’argent : l’ado est-il vulnérable ?

    Les jeux de hasard et d’argent sont interdits aux mineurs d’âge. Or en Belgique et partout dans le monde, des études montrent non seulement que les jeunes jouent pour de l’argent mais que leur dépendance au jeu est en moyenne 2 à 4 fois plus fréquente que chez les adultes.

  • Aborder un groupe de jeunes sans risquer l’incident

    S’adresser à un groupe de jeunes qui traînent en rue et attirer leur attention sur un comportement inadéquat, peut vite dégénérer en incident. L’effet de groupe et le caractère vif propre à l’adolescence poussent en effet ces jeunes à réagir au quart de tour quand on leur fait une

    ...
  • Exploitation sexuelle des mineurs : la filière nigériane

     

    En Europe Occidentale, le trafic des êtres humains, activité criminelle hautement enrichissante, est un défi majeur pour les services chargés de la répression du crime organisé. Les filières issues du Nigéria, très actives, bien organisées et opportunistes, parviennent à infiltrer et exploiter plusieurs milliers de victimes mineures d’année en

    ...
  • Le comportement des proches peut révéler une maltraitance infantile

    L’enfant maltraité montre rarement sa souffrance aux adultes qu’il croise. Mais les parents ou les proches, auteurs des sévices, dévoilent parfois malgré eux et par petites touches, la situation de maltraitance, que celle-ci soit physique, sexuelle ou psychologique. En se faisant remarquer au travers de comportements interpellants ou inadaptés envers l’enfant.

  • Mon ado est accro au smartphone, que faire ?

    Les jeunes sont littéralement accros à leur smartphone. Ils sont sans cesse connectés, à toute heure du jour et de la nuit. Il n’est parfois plus possible de passer un repas en famille sans que ce compagnon s’invite à table. Au-delà d’une simple habitude, il y a des signes qu’il ne faut pas prendre à la légère.

  • Enfants, témoins de violences conjugales : plus que des dommages collatéraux !

    La violence conjugale qui touche près d’une femme sur quatre est une forme courante de victimisation. Moins connue est la maltraitance subie par les enfants dans ces contextes de violences adultes. Ces enfants présentent dans près de 60% des cas des séquelles post-traumatiques.

  • Les conduites à risque de certains ados, pourquoi et comment réagir ?

    Le passage de l’adolescence à l’âge adulte constitue une période de fragilité et de curiosité. Durant cette période, l’adolescent est amené à passer de la chaleur familiale et de la sécurité à la responsabilité et à l’autonomie. Dans cette perspective, quel sens peuvent avoir les comportements à risque adoptés par certains jeunes et comment les aider à prévenir

    ...
  • Enfants à vélo : les conseils pour rouler dans la circulation

    Pour un enfant, rouler à vélo en rue, ce n’est pas anodin. Bien maîtriser la conduite à vélo est certes un préalable, mais c’est largement insuffisant. Il doit également de connaître les règles élémentaires du code de la route, être capable de repérer les situations dangereuses et réagir efficacement pour éviter les (nombreux) risques d’accidents. D’où la

    ...
  • Sur le chemin de l’école, l’enfant ne perçoit pas les risques d’accident

    Les enfants sont parmi les usagers de la route les plus vulnérables. Leur distraction, leur impulsivité et leur petite taille constituent autant de facteurs de risques, mais pas seulement. Parents et automobilistes doivent aussi être conscients que l’enfant n’a pas, dans la circulation, la même perception des dangers qu’un adulte. Pourquoi et comment le rendre

    ...
  • Vous partez en voyage avec un mineur : quels documents emporter ?

    Pour voyager à l’étranger, les enfants mineurs ont besoin de documents particuliers. Comme pour les adultes, il est nécessaire de s’y prendre suffisamment à l’avance, sachant que les délais d’obtention sont variables. Quels sont les points d'attention prioritaires à prendre en considération avant son départ?

  • Quelles techniques physiques pour immobiliser un jeune en crise ?

    L'explosion de colère d'un enfant ou d'un ado surprend et déconcerte l'adulte. Comment réagir ? En fonction de son expérience et des circonstances, l'adulte présent au moment de la crise devra parfois maîtriser physiquement le jeune en crise mais sans usage excessif de la force. Connaître de bonnes pratiques constitue un plus en termes d'efficacité.

  • Crise de colère du jeune : l'intervention physique progressive

    Que faire lorsqu'un ado explose de colère ? Comment un intervenant (parent, éducateur,...) peut-il efficacement calmer un enfant qui s'énerve et risque une crise ? Dans quelles conditions maîtriser physiquement un enfant qui est submergé par la colère et agressif ?

  • Intervenir avant l'explosion de colère de l'ado

    La plupart du temps, la crise de colère d’un jeune crée la surprise chez l’adulte, elle le déconcerte et son premier réflexe est souvent une réaction d'hostilité. Cependant, lorsque l’intervenant peut identifier les divers signes de l’explosion de la colère, il est en mesure d'intervenir avant l'escalade et empêcher que la crise n'éclate violemment.

  • Quels sont les risques de brûlures pour les enfants dans une maison ?

    Environ 120.000 personnes sont victimes chaque année de brûlures en Belgique, selon la Fondation des Brûlés. Un phénomène non négligeable qui touche pour moitié des enfants de moins de 5 ans. Nous proposons dans cet article d’identifier les risques domestiques de brûlures les plus courants avant d’émettre quelques conseils d’aménagement et de précaution.

  • Eviter les risques d’accident lorsqu’un enfant a un chien pour compagnon

    Comment réduire le risque d’accident dont sont victimes les enfants, en lien avec la présence d’un chien dans leur environnement, tout en gardant les avantages de compagnonnage, de jeu, de valorisation et confidence qu’apporte le chien dans la vie de l’enfant ?

  • Le Sexting et les établissements scolaires : prévenir les risques et réagir

    Comment peut réagir une école lorsqu’un de ses élèves devient victime du sexting ? En dehors de la démarche judiciaire, les éducateurs et plus largement l’établissement scolaire, peuvent s’impliquer concrètement pour résoudre certaines situations, soutenir la victime voire rétablir, le cas échéant, la relation entre la victime et l’auteur.