Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Selon le Conseil de l’Europe, un enfant sur cinq serait victime de violences sexuelles en Europe, sous une forme ou une autre : inceste, pornographie, prostitution, traite, corruption, sollicitation par le biais d’Internet et agressions par les pairs. Toutefois, 7% seulement des agressions seraient connues des instances juridiques. Lorsqu’elles le sont, c’est généralement à la faveur d’un bouleversement dans la vie de l’enfant et de sa famille, tel une grossesse, une infection sexuellement transmissible, un trouble psychiatrique, une fugue, un divorce, etc.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.