Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Dans leur livre, Enfance maltraitée (2008 ), deux chercheurs français, A. Tursz et P. Gerbouin-Rérolle, avaient lancé un cri d’alarme sur le manque d’attention à la maltraitance et à la mort des nourrissons, Cette problématique englobe à la fois les victimes de néonaticides (meurtre le jour de la naissance par la mère), les victimes du syndrome de bébé secoué (fractures encéphalopathiques et atteinte du système nerveux central situé à l’intérieur du crâne, hémorragies rétiniennes, œdème cérébral, etc.) ainsi que les décès d’enfants liés aux négligences graves et la mort du nourrisson.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.