Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

En dépit d'une baisse de sa consommation vers la fin des années 1990 et le début des années 2000, l'héroïne représente encore, au sein de l'Union européenne, la part la plus importante de la mortalité liée à la consommation de drogue. Le point sur l’évolution du marché mondial des opiacés avec l’Office contre la drogue et le crime des Nations Unies (UNODC).

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.