Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Depuis deux décennies, les bandes itinérantes ont eu un impact considérable sur les statistiques de la criminalité en Belgique. Ce phénomène concerne les auteurs qui commettent systématiquement des crimes contre les biens et qui proviennent des pays de l’ancien bloc de l’Est. Les auteurs dits sédentaires font également partie de cette notion : ces derniers proviennent majoritairement de groupes à structure familiale issus de l’ex-Yougoslavie, Roumanie, France, Belgique et résident dans les grandes agglomérations ou les régions frontalières.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.