A A A

Si certains chercheurs considèrent la récidive des délinquants sexuels difficilement prédictible, voire proche du hasard, ne peut-on pas la réduire par un traitement approprié ? Différentes options subsistent : soit envisager le traitement dans une perspective de psychologie comportementale, soit approfondir les entretiens thérapeutiques individuels d’inspiration psychanalytique, soit encore intervenir chirurgicalement et par un traitement antihormonal.

La lecture de cet article est réservée aux utilisateurs de SecuNews.be Veuillez cliquez ici pour souscrire à un abonnement.