Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Autre type de criminalité

Les productions et trafics de drogues actuels sont synonymes de flexibilité et d’innovation. Outre les substances, qu’en est-il des instigateurs de ces marchés et de leurs ressources ? Qui sont-ils ? En réaction à la concurrence et aux actions répressives, les réseaux criminels font preuve d’une grande capacité d’adaptation, aussi bien pour acheminer la marchandise que pour la commercialiser.

Le marché des drogues demeure l’un des business illicites les plus rentables et représente un cinquième de l’activité criminelle dans le monde. Quelles sont les évolutions notables de ce marché et quelles sont les interconnexions entre celui-ci et les autres réseaux criminels ? A partir des constations de l’Observatoire Européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT), nous proposons ici un focus sur les principales dynamiques du marché actuel des drogues.

Depuis toujours les adultes mettent les enfants en garde contre les inconnus et leur enjoignent de ne pas leur adresser la parole. Or, eux-mêmes transgressent cette règle devant leurs enfants lorsqu’ils passent commande dans un restaurant, s’informent sur un produit dans un magasin ou demandent leur chemin. En outre, ils poussent les enfants à les imiter en les incitant, par exemple, à répondre aux questions d’un baby-sitter ou d’un enseignant qu’ils rencontrent pour la première fois. Ne pas parler aux inconnus est tout simplement irréaliste et cette mise en garde s’avère insuffisante.