A A A

Autre type de criminalité

Dans les articles précédents, nous avons passé en revue les symptômes physiques pouvant faire suspecter une agression sexuelle. Nous allons à présent nous intéresser aux réactions émotionnelles et comportementales possiblement manifestées par les jeunes victimes.

Dans l’article précédent, nous avons listé les symptômes physiques fortement suspects d’une violence à caractère sexuel. Or, dans de nombreux cas, les maltraitances sexuelles n’entraînent pas de séquelles physiques évidentes. Même lorsque l’on procède à un examen médical immédiatement après un viol, des dommages corporels ne sont pas systématiquement détectés. En effet, dans la grande majorité des cas, les abus sont commis par des proches sans brutalité. De plus, les violences perpétrées contre les enfants consistent aussi en attouchements, simulations d’actes sexuels et pénétrations buccales.

Dans l’article précédent, nous avons vu que les violences sexuelles faites aux enfants sont un phénomène de grande ampleur rarement dévoilé par les jeunes victimes. Or, pour qu’une aide adéquate puisse leur être offerte, il est impératif que l’agression soit connue des adultes responsables.