Ce site utilise des cookies qui permettent d'optimiser les contenus de Secunews asbl en fonction des statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à ces fins. Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité. Politique de confidentialité

A A A

Autre type de criminalité

Préparer l'enfant à reconnaître et bien réagir à l'encontre des ruses auxquelles recourent les pédoprédateurs ne suffit pas. Les parents doivent eux-mêmes faire preuve de vigilance et donner des consignes de sécurité à leur enfant ainsi qu'aux personnes qui en ont momentanément la charge.

La meilleure défense des enfants contre les pédocriminels consiste à repérer et à fuir les situations à risque. Pour déjouer les pièges qui leur sont tendus, ils doivent impérativement connaître les modus operandi habituels des agresseurs ainsi que la manière avisée de réagir. Quelles sont les ruses les plus fréquentes des pédoprédateurs ?

Les réseaux sociaux, les messages cryptés, l’abus des procédures d’asile et des législations du travail divergentes sont autant d’atouts pour les trafiquants d’êtres humains et leurs réseaux transnationaux très actifs d’exploitation sexuelle, de main d’œuvre, mendicité, trafic d’organes et d’enfants handicapés. Analysons le rapport de la Commission européenne.