Mineurs & Violences - appropriation | 21 Avril 2017

Pédoprédation, que faire en cas de danger ?

© Zone POLBRUNO

Comment l’enfant doit-il réagir s’il se sent menacé par un adulte qu’il ne connaît pas ? Quels conseils précis et réalistes lui donner ? Dans l’article précédent, nous avons listé les règles que les enfants doivent appliquer pour écarter le risque d’être victimes de pédoprédateurs. Nous allons maintenant proposer des consignes à suivre lorsqu’ils sont en situation de danger.



- Les enfants doivent savoir qu’ils ont le droit de désobéir à un adulte et de hurler s’ils se sentent menacés. Cette attitude d’opposition allant à l’encontre des principes éducatifs de respect des grandes personnes et de l’autorité, leurs tuteurs doivent les assurer qu’ils ne seront pas grondés en cas de méprise.



- Si l’enfant se trouve confronté à une situation qui lui paraît étrange, le gêne ou l’effraye, il doit crier pour attirer l’attention. Les prédateurs sont en quête de proies faciles ; ils abandonnent souvent la partie lorsqu’ils courent le risque d’être repérés.



- Si un inconnu s’approche alors que l’enfant a manifesté son refus de communiquer, s’il insiste pour qu’il monte à bord de son véhicule, s’il le prend en photo, s’il tente de l’emmener contre son gré ou s’il le suit, l’enfant doit crier aussi fort qu’il le peut, s’enfuir vers un lieu fréquenté et demander de l’aide. Si personne n’est en vue, il peut sonner à n’importe quelle porte.




- Si une personne tente de le saisir, il doit hurler : Tu n’es pas mon papa ! Au secours, ce n’est pas mon père ! A l’aide ! C’est un étranger ! ou Je ne vous connais pas ! Laissez-moi tranquille ! Ces phrases indiquent clairement aux personnes présentes à portée de voix que l’enfant court un danger. Il doit donner des coups de pied dans tout ce qui se trouve à sa portée et faire tomber des objets pour créer du vacarme et attirer l’attention.



- S’il est maintenu par la force, il doit se débattre, tordre ou mordre le nez, les oreilles ou toute partie de corps qu’il peut atteindre, donner de violents coups de pieds dans l’aine, enfoncer ses doigts dans les yeux de l’agresseur, se laisser tomber sur le sol et courir dès qu’il le peut. Faites-leur savoir que personne n’a le droit de leur faire du mal.




Informer des comportements à adopter en cas de danger est important mais insuffisant pour que les enfants réagissent réellement de manière appropriée en situation périlleuse. Dans le prochain article, nous verrons comment les parents et autres éducateurs peuvent aider les enfants à assimiler les règles apprises à travers des jeux de rôle ou des mises en situation.




Evelyne Josse
Psychologue, psychothérapeute




Articles précédents :

Faut-il apprendre aux enfants à se méfier des pédoprédateurs ?
Pédoprédation, de qui et de quoi se méfier ?
Les pièges des pédoprédateurs
Pédoprédation, les règles de base pour les parents
Pédoprédation, la sensibilisation des enfants
Prévenir la pédoprédation, ce que les enfants doivent savoir

Lire aussi: http://www.childfocus.be

|

« Retour à la page précédente


 

 

 

Newsletter

Je m'inscris !